|19| La princesse fantôme de Laura St Andréa

Résumé : Wilia a toujours voulu devenir guérisseuse. Soigner est son véritable but dans la vie. Mais comment l’atteindre lorsqu’on est une fille de forgeron, 1000 ans après la victoire de Vercingérorix sur Jules César ? Wilia se refuse à suivre l’avenir tout tracé dévolu à son sexe et compte bien se battre pour obtenir ce qu’elle désire.

Nombre de pages : environ 350 (papier)

Genre : Sfff – Uchronie – Magie – Romance – Jeunesse – Adolescents (selon booknode)

 

Je remercie encore une fois Laura pour m’avoir envoyé ses romans, et de me faire confiance pour les chroniques !

 

Cette fois-ci on se retrouve pour parler de « La princesse fantôme ». Le titre reste mystérieux et pourtant on pourrait se dire qu’on saura directement qui est cette princesse fantôme ! Eh bien je vous dis non, enfin j’ai commencé à m’en douter un peu au début de l’histoire mais je me suis dit, bon non on continue de lire et on verra après ! Puis j’ai avancé, j’ai lu, j’ai fait autre chose et au milieu du roman lorsqu’il est évoqué un certain évènement royal. Oui je ne vais pas trop détailler car je n’aimerai pas spoiler et surtout je ne sais pas mettre les balises spéciales XD Du coup à moitié prévisible et à moitié ce ne l’était pas. J’avoue avoir l’habitude de lectures, des choses un peu cachées que j’adore m’amuser à deviner.

Seulement, l’intrigue au final ne se centre absolument pas autour de cette histoire de princesse perdue à la naissance et de cette recherche de la princesse. Tout au contraire, on se retrouve dans des histoires de terre à reconquérir, de guérilla entres seigneurs et une quête de bonheur, ou une recherche d’un meilleur futur (une fuite peut-être) ! Enfin vraiment c’est plein de petites intrigues, tout ne se démêle pas facilement !

Pour revenir sur des points d’amélioration que j’ai déjà un peu abordés dans le premier roman que j’ai lu de cette auteure, voici ceux pour celui-ci :

-Pas de parenthèse dans un roman, à la limite à la place on doit encadrer ce qu’on veut mettre entre parenthèse, entre tirets cadratin 😊

-Il n’y a pas besoin de mettre des majuscules lorsqu’un personnage hurle ou crie. Il suffit de mettre un point d’exclamation ou de rajouter, hurla-t-elle, cria-t-il ou quelque chose du genre. Dans les romans les majuscules pour exprimer une colère, un cri ou autre chose sont à proscrire !

-Attention à la ponctuation car là encore il n’y a pas besoin d’insister sur les points d’exclamation pour montrer un empressement ou une colère ! Je l’ai remarqué plusieurs fois au cours du roman !

Voilà pour ce côté-là ! Une chose m’a d’ailleurs intriguée aussi. Le fait de parler de Vercingétorix, et d’utiliser l’empreinte de l’histoire française dans ce roman alors qu’au final on se retrouve avec une carte des trois royaumes comme si le reste du monde et donc la France n’avait jamais vraiment existé ! Pourtant, plusieurs fois dans le roman on entend parler de cette époque du Xème siècle. Je n’ai pas trop compris pourquoi si ce n’était pour placer le récit dans un contexte spatio-temporel ! Peut-être y a-t-il une manière de l’expliquer un peu plus au sein de l’histoire ? Après cela m’a marqué mais je me suis concentrée sur l’histoire après car j’étais trop prise dedans ! Surtout qu’on est dans un univers un peu fantastique 😊

Ah oui aussi ! Comme dans le premier roman mais j’ai oublié de le marquer, désolé, faire des chapitres moins longs et les découper autrement pour marquer les différents lieux surtout au début. Ou après pour marquer les moments où l’on parle de Willia, où Alinor parle/intervient, où quand on est dans le royaume d’Augustus etc ! Je trouve que ça donnerait une autre dynamique au roman et pour la tranche d’âge souhaitée je pense que ça leur permettrait d’aimer encore plus leur lecture !

 

Les personnages sont vraiment attachants, j’avoue avoir largement préféré Pedr je ne sais pas pourquoi. Sûrement à cause de son père, de sa manière d’être au début et d’évoluer dans le roman ! Je trouve qu’il grandit en même temps qu’on tourne les pages (ou qu’on clique sur le bouton pour les faire dérouler) ! Willia (si je mets pas un l de trop x) ) est bien aussi même si parfois elle a vraiment un comportement d’enfant ! Sa manière d’être est effrontée et devient parfois insolente suivant les situations ! Elle n’a certainement pas la langue dans sa poche cette petite ! J’ai aussi été prise d’affection pour la reine Hervea si je ne me trompe pas de prénom, parce que je ne sais pas, elle fait pensé à une bonne reine, bienveillante douce mais ferme et c’est grâce à elle que tout ne dérape pas dès le début entre ses deux enfants : Alinor et Augutus !

 

Je trouve qu’il y a un bon voire très bon enchaînement des actions. Ce roman se lit presque encore mieux que son précédent roman ! Sincèrement j’ai totalement été prise dans cet univers fantastique mêlé d’intrigues et de nombreuses petites intrigues. J’adore ce genre de monde un peu décalé avec ses secrets et tout le tralala ! Non sur le déroulement je n’ai vraiment rien non plus à redire !

Le style de l’auteur reste toujours très agréable à lire, pas de faute, pas d’autres bémols que je n’aurai pas signalés ! Sincèrement je n’hésiterai pas à la relire pour d’autres romans, car cela m’a beaucoup plu !

Concernant la fin, j’étais bien à fond, j’ai trouvé ça vraiment trop mignon MAIS mais j’aurai vraiment aimé quelque chose entre l’épilogue et la fin des chapitres ! J’aurai bien aimé en découvrir un peu plus de la relation P-B- et W ! Comment elle a évolué, comment elle en est arrivée à cette fin, comment l’a vécu Willia du coup et plein d’autres choses comme ça ! Elle mériterait un plus long épilogue ou un chapitre supplémentaire ! On veut savoir en plus approfondie les émotions de chacun des personnages sur la fin, enfin cela ne reste que mon humble avis car de toute façon j’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire !

 

Pour terminer et conclure : c’est un roman que je vous conseille surtout si vous aimez les intrigues dans un univers décalé de la réalité avec sa pointe de magie ! Les mystères sont tous supers, les problèmes politiques mettent du piment dans l’histoire, et qui est cette princesse fantôme ? Venez le découvrir en lisant ce roman !

 

Merci encore à Laura pour ce roman, et je l’espère à très vite pour de nouvelles lectures !

Bisous !

Votre Cocci-Lectrice !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s