|23| L’amérique de l’étrange de Delphine Schmitz

Résumé : New York, 1868. L’ambitieuse Thémis Newton est la première femme à avoir rejoint la police métropolitaine. S’appuyant sur ses méthodes scientifiques et avec l’aide de Sam, son automate octopode, elle est persuadée de parvenir rapidement à mettre la main sur le prétendu « voleur invisible » qui sévit en ville.

 

Nombre de pages : 181 (numérique)

 

Genre : steampunck, policier, western

 

Je remercie chaleureusement les éditions Séma pour ce nouveau service presse ! Et ce n’est pas n’importe lequel puisque c’est le deuxième que je lis de chez eux mais aussi le deuxième de l’autrice !

 

Si au départ j’ai mis un peu de temps à me mettre dans ce roman, j’avoue ne plus avoir su le lâcher dès une petite vingtaine de pages passées. En effet, numériquement il ne contient que 181 pages, ce qui m’a permis de me dire que je pouvais le lire dans mon après-midi pour peut-être passer un moment sympa ! Là encore ce fut le cas puisque je me suis embarquée dans un univers de western mais aussi remplis de mystères, d’intrigues à dénouer !

 

Tiens en parlant d’intrigues…J’ai enchaîné les pages puis oh…histoire terminée, ou nouvelle histoire ! J’ai pensé à un recueil de nouvelles puisque nous avons cinq histoires, cinq investigations différentes, avec pas forcément de liens. Enfin au début je ne les voyais pas puis la fin de ce roman a tout éclairé. Donc ce fut cinq intrigues pour cinq récits avec des mystères différents ! MAIS ! Eh oui parce qu’il y a un mais…Toutes ces « nouvelles » sont reliées entre elles pour révéler un plus grand secret ! Et je ne m’y attendais pas du tout ! Je me suis tout d’abord dit que c’était un peu comme « Elixir de nouvelles steampunk » que j’avais lu, seulement des nouvelles. J’ai vu de plus en plus de rapport entre ces histoires !

 

Tout d’abord avec les personnages qu’on retrouve tout au long ! Au début, Newton rencontre le journaliste Spook qui au final la suit tout au long du roman ! Lui amène la perception « fantastique » et imaginaire des évènements tandis que Thémis (Newton) reste bien les pieds sur terre ! C’était amusant de voir combien il lui en a fallu du temps pour considérer des évènements qui dépassaient l’entendement humain ! Et encore même à la fin de ma lecture je ne suis pas certaine que la policière ait vraiment dans sa tête la réalité des évènements !

 

Parlons donc de ces évènements ! Fantômes, légendes, voleur invisible, créatures…La part du vraie et du faux est à faire ! Le premier récit est très intéressant dans les interrogations qu’il soulève. En effet, on sent les personnages un peu perdu avec leurs impressions de déjà-vu…Leur enquête aurait pu avancer plus rapidement si seulement la policière était plus ouverte d’esprit ! Celle du fantôme minier m’a particulièrement plu puisque j’adore tout ce qui touche aux légendes ! Une m’a paru pas assez développée : Celle de la dame à la valise ! Je l’ai trouvé assez longue pour un final pourtant très sympa ! L’histoire de base dans celle-ci n’était pour moi pas assez exploité et pourtant c’était sympa à lire, la plus rapide aussi !

 

J’ai adoré l’époque historique choisie, c’est une que je préfère aussi et les références choisies tel que Abraham Lincoln, et compagnie ! Et aussi le fait que ce soit un peu western, j’aime ça aussi…Euh du coup qu’est-ce que je n’ai pas trop aimé ? Eh bien rien, je n’ai pas de mauvaises choses à dire ni de point d’amélioration car c’est une lecture qui m’a satisfaite !

Le style d’écriture de l’autrice a su reconquérir mon cœur de lectrice pour m’embarquer dans de plus folles aventures !

 

Ah si ! Un petit truc à dire à propos de la relation Spook-Newton…Il est vrai que tout au long de ce roman, elle reste très professionnelle et dès qu’on sent qu’elle peut évoluer, quelque chose vient entacher ça, changer ce qu’on pourrait appeler les plans de l’autrice (même si ça m’étonnerait et que je n’en sais absolument rien). Il n’y a que sur la fin de l’histoire, et que le passé des deux personnages principaux sort au jour qu’on sent que cela pourrait évoluer. D’ailleurs ce passé, autant pour Spook que la policière m’a touchée. J’aurai aimé en savoir plus que ce qui nous est dévoilé d’ailleurs !

 

Pour faire une conclusion sur cette chronique peut-être un peu courte, et je m’en excuse, je dirais : Le cadre spatio-temporel de l’histoire m’a particulièrement intriguée tandis que la plume de l’autrice m’a emportée rapidement dans de nombreux mystères couplés à des légendes ! L’univers choisi pourrait parfois vous faire frissonner, parce que j’avoue ne pas être restée tranquille à certains moments alors que je suis très terre à terre.  N’hésitez surtout pas à venir à la rencontre de Spook et Newton dans de supers enquêtes qui nous font voyager à travers des récits anciens, des légendes, des évènements plus qu’étrange qui nous font nous-même douter ! Embarquer dans ces aventures ! YIHA !

 

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s