|32| A Girl : Utopia d’Oderu Chan

Résumé : Ère du Renouveau. Un monde où les femmes gouvernent en toute liberté.

Un monde où les hommes ont perdu leur statut et n’ont plus aucun droit. Devenus des « Masculins », on leur implante, dès leur naissance, des « dominationems » qui contrôlent leurs faits et gestes… Privés de liberté, ils n’ont qu’un rôle : servir leur Maîtresse.

La « Cueillette »

Je dois choisir mon Masculin et lui attribuer un « mode ».

Numéro 400

Enfermé dans une cellule à part, il est différent des autres. Il a vécu hors du Centre. Il a connu le monde de Jadis. Son dominationem a été modifié. Par qui ? Pourquoi ? Ma rencontre avec lui fera tout basculer.

Je croyais vivre dans un monde « parfait » et pourtant, la vérité m’a été cachée.

A présent, je vais devoir transgresser les règles pour sauver ma peau et celle de mon Masculin.

 

Nombre de pages : 328 (numérique)

 

Genre : Dystopie – SF

 

Je remercie tout d’abord Oderu Chan pour ce service presse que j’ai dévoré en genre quelques heures. Je l’ai commencé entre midi et deux tandis que je l’ai terminé le soir même !

 

J’ai été happée directement dans ce roman ! Une histoire avec une base où les femmes ont pris le pouvoir par rapport aux hommes ! C’était tout à fait ce que je souhaitais lire depuis un petit moment et maintenant…C’est chose faite !

 

Alors pour tout dire, le début eh bien je ne l’ai pas vu passé car comme dit au dessus, je me suis tellement plongé dans le roman directement que je n’ai pas su m’en détacher et que tout est passé trop vite. En tant que dévoreuse de livres lorsque je m’y mets, cela n’aurait pas dû m’étonner…Mais ce fut un peu le cas puisque j’ai délaissé la lecture pendant quelques années sans avoir un grand rythme. Bref, peu d’importance dans cette chronique. Le début du coup est très bien ficelé puisqu’il a su m’emmener particulièrement rapidement à la dernière page. Je n’ai pas regardé une seule fois ma montre. L’autrice a su aller droit au but, tout en me réservant des surprises par la suite !

 

L’univers dans lequel nous nous plaçons est une société utopique, qui augurait que du bon lorsque les femmes ont pris le pouvoir pour renverser la tendance patriarcale du monde. Maintenant c’est du matriarcat et toutes le pensaient pour le mieux. Seulement, comme dans toute dystopie et c’est là que c’est un peu dommage sûrement, on se rend compte que ce n’est pas le cas et qu’une personne va sortir du lot pour le faire comprendre à tous et à toutes, autant femmes que Masculins asservis par le mode de fonctionnement de leur puce. L’autrice sait nous plonger dans son univers sans trop de difficultés et parvient à nous en faire comprendre son fonctionnement avec une certaine facilité. On comprend rapidement que si les femmes sont au pouvoir ce n’est pas pour rien, mais que si la « présidente » dont je n’arrive pas à me souvenir du titre, mène sa barque d’une main de fer et de manière que la rébellion soit étouffée avant de s’être rassemblée.  C’est un univers assez riche mais n’est vraiment pas compliqué à comprendre encore une fois ce qui est très appréciable à la lecture ! De plus les noms des villes, pays sont assez proches de ceux que nous connaissons nous alors cela facilite encore plus notre lecture !

 

Les personnages maintenant. Ces derniers sont attachants, Erine reste elle-même bien que ses avis paraissent contre la société et qu’elle court un danger en parlant de la sorte. La jeune femme ne se laisse pas abattre quoi qu’il se passe bien que des événements tragiques. Sa grand-mère…Oh comme j’ai eu envie de la frapper tout comme la Grande Dirigeante. Mon dieu mais parfois, on sent venir le coup de…le coup contraire, ou coup d’état dans le roman, par les comportements des autres personnages ! Numéro 400 m’a autant intriguée qu’il a intrigué Erine. Il semblait être profond, savoir tellement de choses qu’il était bâillonné et ne pouvait pas le dire. Enfin bloqué à cause de sa puce comme si cette dernière était un moyen de bloquer ses connaissances. Sincèrement, j’aimerai vraiment le découvrir un peu plus car il est très intrigant, plus qu’Erine qui même si elle reste l’héroïne mais on la connait plus que ce Masculin.

 

La plume de l’autrice est très belle, très agréable à lire. Les descriptions ne sont pas de trop et pas trop longues non plus. Elles viennent compléter les narrations au niveau de l’intrigue, des dialogues et des relations entre les personnages. Je n’ai pas grand-chose à redire là-dessus. La seule chose qui a pu me chiffonner parfois, était la mise en page parce qu’il me semble qu’il y avait un cafouillage sur une page au niveau d’un tiret de dialogue qui n’était pas là, sinon rien de suspect, rien d’autre ! C’est vraiment super à lire, c’est simple, je trouverai même que c’est une plume épurée de choses qui ne servent à rien.

 

Parlons maintenant de mon avis sur l’histoire en général 😊 Comme je l’ai dit au tout début de ma chronique, c’est un roman dans lequel j’ai réussi tout de suite à me plonger. L’histoire m’a tout de suite plu, j’ai été charmée par le thème du roman. J’ai été emportée loin au gré des aventures d’Erine et de numéro 400. Sincèrement j’ai trouvé que c’était très intéressant, avec son nombre de rebondissements, d’informations, de joie (ou pas), de peine et d’actions. Parce que la fin nous promet quelque chose de vraiment génial pour la suite, je crois que je ne suis pas prête du tout !

La fin était top, c’était rapide, on sentait la pression qu’il y avait puisque c’était une action (pour ne pas dire et spoiler laquelle) imminente ! Et puis…Boom dernière page et la suite à attendre !

 

Pour conclure : C’est un roman qui m’a beaucoup plu de part son univers et son intrigue qui me donnaient vraiment envie et que je souhaitais lire depuis un bon moment ! La plume de l’autrice est très agréable à lire car elle nous emporte dans son univers rapidement et sans faire de chichi ! Les personnages sont attachants et Numéro 400 est particulièrement intrigant donc je ne doute pas que vous ayez envie d’en savoir plus dès que vous l’aurez rencontré ! L’univers est assez riche mais facile à comprendre tandis que la fin…Eh bien est juste top ! L’idée de base est originale puisque ce sont les femmes au pouvoir et non plus les hommes comme avant ! Franchement c’est super entraînant, les pages passent facilement puisqu’on veut de suite savoir la suite ! Je vous le conseille vivement !

Et mon dieu ce que j’adore cette couverture…Magnifique !

 

Voilà, c’est tout pour moi !

Votre Cocci-Lectrice !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s