|53| Les femmes qui achètent des fleurs de Vanessa Montfort

Résumé : Changez, rêvez, aimez. Car il est urgent de vivre.

Madrid, quartier des Lettres. Le Jardin de l’Ange est une boutique tout à fait extraordinaire. On y trouve des arbres, des fleurs, des grillons et surtout des femmes singulières. Olivia : Maîtresse des lieux, mystérieuse et fascinante, connaît le langage des cœurs aussi bien que celui des fleurs.

Marina : Souffre du syndrome du copilote. Dépendante de son compagnon, elle n’a pas le contrôle de sa vie. Sa fleur est la violette, symbole de l’humilité et de la timidité, mais aussi de la confiance en soi, si difficile à acquérir.

Casandra : Frappée du syndrome de la superwoman : plutôt mourir que de dépendre de quelqu’un ! Sa réussite professionnelle passe avant sa vie personnelle….Sa fleur est l’orchidée bleue, symbole de la sérénité qui lui manque.

Gala : Atteinte du syndrome de Galatée : elle croit fermement que les femmes d’aujourd’hui ont tous les droits…sauf celui de vieillir ! Sa fleur est le lys blanc, symbole d’une coquetterie éternelle.

Aurora : Victime du syndrome de la belle au cœur souffrant : plus elle souffre, plus elle est amoureuse. Sa fleur est le calendula, symbole de la tristesse, mais aussi de la cruauté qu’elle utilise parfois pour se défendre.

Victoria : Sa fleur est celle du cognassier, symbole de la tentation, tentation d’oser, de se libérer….

 

Nombre de pages : 440 (papier)

Genre : Roman contemporain

 

Bonjour à vous mes petites coccinelles ❤

 

Je remercie comme en chaque début de chroniques, cette fois-ci encore les éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce service presse.

 

Je ne savais absolument pas à quoi m’attendre dans ce roman et j’avoue ne pas trop savoir qu’en penser en réalité. Dans ce roman nous suivons quatre jeunes femmes et Olivia, d’âge mur. Ce sont des jeunes femmes comme le titre l’indique très bien, qui achètent des fleurs. Marina, on va dire le personnage vraiment principal de cette histoire tient une sorte de journal intime lors d’une traversée en mer pour se détacher de sa relation amoureuse, et de souvenirs douloureux ainsi que de sa manière « koala » d’être. Je dis koala puis qu’elle s’accroche à cette relation et ce mari qu’elle pensait aimer éperdument. J’ai attendu pas mal de temps pour savoir ce que j’ai pensé de ce roman, j’ai laissé passer le début que j’ai bien aimé mais sans plus. Je trouvais qu’il manquait de profondeur bien que le roman tout en entier n’en manque clairement pas. Ce n’est pas un roman qui reste et suit une chronologie au niveau de chaque chapitre. Et techniquement il n’y a pas vraiment de chapitre. En fait nous avons le droit aux sept ou huit jours en mer mais dans ces « chapitres » il y a aussi plein d’ « interludes » pour justement nous décrire le chemin parcouru par Olivia, Casandra, Gala, Aurora, Victoria et Marina. On les suit sur ce que je vais appeler…le chemin de l’amour.

 

Ce roman prône une libération des femmes que ce soit par rapport à la masculinité, le travail mais surtout les relations amoureuses. Les femmes peuvent être libres et vivre sans homme. On sent que l’autrice souhaite nous faire réfléchir tout en passant par de nombreux cas de figure réalistes qui peuvent arriver à toutes, comme tous d’ailleurs. J’aurai presque envie de dire que ce roman est féministe mais je ne préfère pas le dire réellement car je ne m’y connais pas assez dans ce domaine pour l’affirmer.

 

Les personnages sont vraiment très intéressants à suivre parce que chacune a sa propre évolution et toutes sont magnifiques. Je ne sais pas laquelle des filles j’ai préféré mais je peux dire que j’ai adoré Olivia qui est un peu la « sage » du groupe. C’est grâce à elle que toutes peuvent se réunir, réfléchir et évoluer. Elle est douce mais sait se montrer ferme. Parfois, on pourrait la penser dure car ses paroles peuvent toucher profondément nos autres personnages mais la réalité a des fois besoin d’être « violente » pour marquer et faire changer. Je pense qu’il serait merveilleux d’avoir une personne comme elle, souvent qualifiée d’intemporelle, pour nous aider à surmonter des épreuves. Elle était fleuriste mais aurait tout aussi bien pu faire psychologue car elle aurait aidé tout autant de personnes. Si je pensais qu’elle allait rester un peu la même, médiatrice de toutes ces dames aux fleurs, ce ne fut pas le cas car on apprend assez tard dans le roman qu’elle aussi à son histoire, ses souvenirs et des problèmes qu’elle a dû apprendre à surmonter seule. Elle aussi prend son envol ! Quant aux autres…Je crois m’être un peu retrouvée dans chacune et certaines manières d’être. Elles étaient toutes aussi différentes que pareilles, blessées, un peu malheureuses avec un puissant désir de s’en sortir. Oui parfois il faut faire sortir cette envie cachée au plus profond de soi mais elles vont réussir. Je crois qu’une partie de moi admire chacune de ces femmes pour avoir autant évoluées, positivement d’ailleurs ainsi que pour prendre des décisions comme celles qu’elles ont prises ! Je trouve que les personnages sont bien développés et chaque caractéristique est exploitée pour le mieux ou le bien du roman.

 

Je n’ai malheureusement pas trop apprécié le fait qu’il n’y ait pas une totale chronologie dans le roman puisqu’au début j’avais un peu de mal à suivre. J’aurai préféré certainement avoir le voyage final après avoir eu toutes les informations nécessaires sur chaque histoire. Mais c’est vrai qu’une fois le livre terminé, on comprend pourquoi c’est fait comme ça. Et c’est touchant.

 

Le style de l’autrice est pour moi simple, mais très sympa à lire. Ca se lit oui effectivement tout seul même si parfois il y avait peut-être quelques longueurs. Ce que j’ai aimé, c’est que cette histoire nous fait réfléchir tout autant que les personnages. Parfois la plume est aussi poétique, presque philosophique même ! C’est une autrice dont je lirai volontiers un autre roman !

 

Cependant il y a un truc qui m’a surprise et peut-être un peu chiffonné…L’autrice EST un personnage de son histoire à un moment donné. J’ai trouvé ça vraiment étrange et je n’ai pas bien compris ce que ce passage apportait au roman.

 

Son roman est touchant, il nous fait passer par de nombreux états d’âme. Parfois j’ai ris, à la fin j’ai pleuré. Je prenais conscience de choses qui m’ont marquées, et je pense que je réfléchirai encore plus avant de faire quoi que ce soit. Ou alors je me laisserai porter, je lâcherai la grand-voile pour aller au-devant d’un certain destin bien que je doute de son existence par moment. Sincèrement l’autrice réussit à retranscrire moultes d’émotions, et j’ai su vibrer au rythme de sa plume surtout sur la fin.

 

Parlons de cette fin justement, elle est très belle. Je pense que c’est la fin parfaite pour ce roman. On peut comprendre ce que l’on souhaite mais c’est surtout un accomplissement pour les personnages, en particulier pour Marina car c’est elle qui avait le plus besoin de ce voyage aux confins de la mer. Je ne sais pas quoi dire de plus parce que franchement j’ai fini en larmes comme si moi aussi j’étais libéré d’un poids.

 

Pour conclure : C’est une lecture qui fut bien agréable même si je n’ai pas apprécié autant que je l’espérais. En fait j’ai été surprise par l’histoire car rien dans le « résumé » n’expliquait réellement ce qui pouvait se passer. Je croyais que ce serait un roman sur un ton un peu plus léger mais non. Ce livre peut vous faire réfléchir, certainement même mais je ne peux pas parler à votre place. Les différents personnages sauront ou peuvent le faire. Le style de l’autrice est léger, simple à comprendre et rempli de poésie par moment. Et si jamais vous avez envie de le lire, n’hésitez pas et n’oubliez pas … « Il est urgent de vivre ! »

 

Gros bisous de Quenelle (mascotte du blog) et de moi,

Votre cocci-lectrice

4 réflexions sur “|53| Les femmes qui achètent des fleurs de Vanessa Montfort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s