TQT N°3 – Yoru Hoshizora

Salut salut !

 

Aujourd’hui on se retrouve enfin pour un nouveau T’es qui toi ? Auteur ! Partez à la rencontre d’une autrice vraiment sympathique ! N’hésitez pas à vous renseigner par le biais de cette interview ❤
Bisous !

 

  1. Tout d’abord merci beaucoup d’avoir accepté cette interview 😀 Alors on va faire un peu classique pour commencer. Est-ce que tu pourrais te présenter en quelques lignes ? Ton parcours ou autre chose du genre ?

Bonjour c’est un plaisir pour moi d’être là. Je suis auteure de littérature lgbt/queer écrivant dans des styles aussi variés que le fantastique, l’héroic-fantasy, la science-fiction, le post-apocalyptique ou sur des sujets plus sérieux qui me tiennent à cœur. J’écris depuis toute petite, au début cela n’était que de simples poèmes puis en grandissant inspirée par mes auteur(e)s favoris j’ai trouvé mon propre chemin.

 

2. Si tu le veux bien, on va faire une petite partie en portrait chinois, c’est toujours plus sympa et amusant ! 😊 N’hésitez pas à un peu détailler tes réponses en expliquant pourquoi :p

 

  • Si tu étais un élément ? Le feu
  • Si tu étais un moment de la journée ? La nuit
  • Si tu étais un paysage ? Un champs de coquelicots
  • Si tu étais un objet du quotidien ? Une théière
  • Si tu étais une chanson ? We are the world de Michael Jackson
  • Si tu étais une créature légendaire / imaginaire ? Un phénix
  • Si tu étais un livre ? Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban
  • Et pour terminer…Si tu étais une devise ? Ma devise est « La vie est bien trop courte pour n’en perde ne serait-ce qu’une seconde, alors foncez, réalisez vos rêves et ne laissez personne vous dire que vous n’y arriverez jamais »

 

3. D’où t’es venue l’envie d’écrire ? Qu’est-ce qui t’a poussé à sauter le pas de mettre tes idées sur papier (ou ordi hein 😉 ) ?

A cinq ans, j’ai appris à lire et écrire seule. J’ignore comment, sûrement cette envie profonde de vouloir tout connaître, tout découvrir plus vite. L’écriture m’est venue naturellement, j’aimais décrire ce que je ressentais, ce que je vivais à travers de petites histoires ou des poèmes. En ce qui concerne le fait de mettre tout cela sur pc pour le publier, je remercie grandement mes ami(e)s et ma femme qui m’ont encouragée et poussée en avant.

 

4. D’où viennent tes idées de romans du coup ? Est-ce que tu en rêves la nuit puis tu le couches sur papier en te réveillant ?

Voilà une bonne question. Pour «  la déesse perdue » mon premier livre publié, j’avoue avoir été fortement inspirée par ma série favotite «  Xéna, princesse guerrière ». Je voulais créer mes propres héroïnes dans la Grèce antique, période historique qui me fascine.

Pour « Au-delà des étoiles », l’idée m’est venue après la lecture d’un article dénonçant le fait que les thérapies de conversions n’étaient pas illégales en France et que plus de 700 personnes y finissaient chaque année. Cela m’a fortement outrée et choquée.

Pour les « chroniques d’eodyar », là c’est différent, je travaille sur cet univers depuis plus de dix ans. C’est un énorme challenge, j’ai crée l’univers, la langue, leur histoire, etc

 

5. Est-ce qu’une part de toi rêve de vivre dans l’univers, ou une part de l’histoire de tes romans ?

Oh que oui, je rêve souvent d’aller vivre dans la galaxie d’Eodyar. Je m’y sentirai bien plus à ma place que sur Terre. Et parfois je me plaît à imaginer que je suis la guerrière Ornela se battant contre les créatures des Dieux pour sauver la femme qu’elle aime.

 

6. As-tu un genre de prédilection ? Si oui le(s)quel(s) ?

Pas vraiment. J’aime tout les genres littéraires avec une grande préfèrence ceci dit pour tout ce qui est fantastique.

 

7. As-tu commencé par lire ou écrire ?

Les deux en même temps

 

8. Parle-nous un peu de tes romans maintenant. Combien en as-tu écris ?

J’en ai écris cinq à ce jour mais deux seulement sont publiés.

la-deesse-perdue-1202968

« La déesse perdue » raconte l’histoire d’une jeune orpheline tombant sous le charme d’une déesse en Grèce antique. Elle devra prouver son amour en affrontant les douze épreuves que les Dieux Olympiens lui ont préparés pour sauver celle qui fait chavirer son cœur.

J’aime beaucoup ce livre car Ornela et Syrina sont ma Xéna et ma Gabrielle:) même si elles sont différentes dans leurs personnalités.

au-dela-des-etoiles-1208116

« Au-delà des étoiles » relate le destin de quatre jeunes filles dont rien ne présageait la rencontre au cœur du 21 eme siècle. Elles devront ce battre contre l’homophobie, la transphobie ou survivre aux thérapies de conversions.

C’est un roman touchant, émouvant dont certains passages peuvent être très dur psychologiquement. Décrire les violences subies fut très dur pour moi mais un mal nécessaire pour ouvrir les yeux aux gens sur l’horreur de ces thérapies afin qu’enfin elles soient reconnues comme illégales et leurs auteurs mit en prison !

Ils sont tout les deux trouvables ici : http://editionsstellamaris.blogspot.com/2018/06/auteur-yoru-hoshizora.html

« Les chroniques d’Eodyar » feront plusieurs tomes. Le premier est en correction et devrait sortir dans quelques mois. L’histoire se déroule entre la planète Terre en 2050 et la galaxie d’Eodyar. Cela raconte le destin de notre planète vu par les Eodyens de sa création à son déclin provoqué par les humains.

 

9. As-tu des rituels d’écriture ? Comment fais-tu pour créer ton univers et avancer dans ton manuscrit ? Dis-nous tous :p

J’ai de nombreux rituels. Pour chaque histoire que je débute, je crée d’abord mes «  fiches personnages » avec leurs caractéristiques physiques, leur caractère, leurs goûts etc. C’est une étape importante. Viens ensuite le fil conducteur de l’histoire. Quel message je veux faire passer, quelles seront les péripéties de mes personnages. Lorsque la trame de fond est écrite, il ne me reste qu’à peaufiner l’histoire pour la rendre vivante afin que les personnes qui me lisent puissent se sentir happé, s’identifier à un personnage en particulier. Puis bien sur il y a la recherche sur le sujet dont je parle. Il faut que ce soit crédible.

Pour créer un univers le travail est plus fastidieux. Il y a l’Histoire, la géographie, les mœurs et coutumes, la langue parlée. Comment fonctionne ce monde, quelles sont ces règles, le temps est-il le même que pour nous ? Tout cela compte énormément. Pour Eodyar par exemple j’ai reproduis sur feuille canson géante les cartes de chaque planète. Ensuite j’ai créer leur langue : l’Algaric, d’ailleurs en ce moment je travaille sur un dictionnaire. Concernant la chronologie historique j’en suis à la quatrième ère actuellement. Il faut savoir qu’un Aldin (année) Eodyen représente 15,000 ans terrestres.

 

10. Oser l’édition ou l’autoédition c’est un peu sauter dans le « grand bain », comment l’as-tu vécu ? Décris-nous tes étapes, émotions etc ! :p

Durement ! Au début je manquais de confiance en moi. Un jour des amis ont prit un de mes manuscrits en cachette pour l’envoyé à un concours d’écriture. Je me suis drôlement énervée mais au final je les aient remercier. J’ai finis dans les dix premières et ça m’a donné confiance en ce que j’écrivais. Alors j’ai cherché un nom d’auteure qui me ressemblerait. Yoru Hoshizora a fini par naître, cela signifie «  nuit étoilée » en japonais. Cela me représente bien je trouve. Après ça, j’ai sauté le pas en envoyant un manuscrit à plusieurs maisons d’éditions mais la plupart me réclamaient des sommes astronomiques. Les grandes maisons ne me répondaient même pas. Puis j’ai trouvé Michel, le gérant de Stellamaris, grâce à une amie chère à mon cœur. Aujourd’hui je ne regrette rien.

 

11. Que dirais-tu à d’autres personnes qui écrivent mais qui ne se lancent pas vraiment ?

Croyez en vous, donnez votre maximum !

 

12. Qu’est-ce qui pour toi fait de ton roman un livre à lire ? Comment conseillerais-tu ton propre roman ? :p Oui je sais c’est un peu difficile mais je suis sûre que tu peux le faire !

La passion que j’y met en écrivant. Si je devais conseiller «  la déesse perdue » je dirais que c’est une sublime histoire d’amour d’une grande fraîcheur qui nous fais voyager dans le temps au cœur de l’antiquité, des dieux et des déesses. Un temps où les esprits étaient bien plus ouverts qu’aujourd’hui, où les dieux et les déesses se mêlaient aux humains avec leurs dons et leurs défauts, tombant parfois amoureux d’eux. Un monde où tout était permis ! Où les pirates voguaient sur les mers et où l’on pouvait voyager librement sans frontières !

Et si je devais conseiller «  Au-delà des étoiles » je dirais qu’il s’agit d’un roman poignant dénonçant certaines horreurs de ce siècles, démontrant que le courage est plus fort que l’adversité et les épreuves que la vie nous impose.

 

Et pour terminer, est-ce que tu as quelques mots de fin à dire ? Des conseils ? Remarques ? Ou toute autre chose ? N’hésite pas !

Oui je voudrais m’adresser à mes fans mais aussi aux futures personnes qui me liront. J’écris pour chacun et chacune d’entre vous. Pour moi il n’y a rien de plus merveilleux que le lien qui unit une auteure à ses lecteurs/lectrices. Il me tarde de vous rencontrer et de parler avec vous, d’échanger sur mes livres ou sur d’autres sujets.

 

Voici où la retrouver les ami(e)s ❤  : 

Fb : https://www.facebook.com/Yoru.Hoshizora.Official/

Booknode : https://booknode.com/auteur/yoru-hoshizora

Site : https://www.yoru-hoshizora.org

wattpad : https://www.wattpad.com/user/YoruHoshizora

 

Gros bisous !

 

Votre Cocci-Lectrice !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s