|73| Memory de Christine Féret-Fleury

Résumé : Il y a le phare, où Mem mène une existence de captive, coincée entre son frère Sam et l’inquiétant Joris. Il y a le quotidien, morne et gris, la peur au ventre, peur d’être frappée, peur de prononcer un mot interdit, peur de déployer ses ailes, et qu’elles lui soient arrachées. Il y a le rêve, aussi, toujours le même, qui l’aide à tenir le coup. Jusqu’au jour où le refuge du trio est attaqué. Libre presque malgré elle, Mem s’en va sans un regard en arrière. Bravant la pluie, la fatigue, le froid, elle échoue dans l’antre d’une vieille femme, rescapée d’un monde disparu, interdit. Auprès d’elle, la jeune fille apprend à respirer sans craindre les coups et surtout, à lire et à écrire. S’ouvre alors pour l’orpheline un monde nouveau, un monde dans lequel les éclats morcelés du passé et du présent se rejoignent, où se cache peut-être la clef de son identité perdue…

Une humanité dévastée.

Une jeune fille en quête d’identité.

Un périple poétique aux confins du monde.

 

Nombre de pages : 189 (papier)

 

Genre : Dystopie

 

Merci beaucoup aux éditions Lynks pour l’envoi de ce manuscrit !

 

La première chose qui m’a intriguée dans ce roman était son résumé. Je ne savais pas du tout ce que j’allais trouver en ouvrant les pages de ce livre et je dois dire que j’ai été agréablement surprise ! Le début est étrange car nous sommes immergés dans les pensées directes de l’héroïne que nous ne connaissons pas vraiment mais aussi dans un monde qui nous paraît être de notre époque, être le nôtre mais sans réellement l’être. En effet, on comprend rapidement que quelque chose ou plutôt quelqu’un (nommé les Autres) a ravagé le pays. Seulement dans ce début nous n’en savons pas vraiment plus. C’est très centré autour du passé de Mem ainsi que de sa vie dans la phare avant qu’elle puisse enfin prendre son envol.

 

L’histoire est donc découpée en quatre parties si je ne me trompe pas. Dans la partie un que j’ai qualifié de début nous avons la vie de Mem avant ce que je vais appeler une prise de conscience et d’envie de liberté. En effet, on sent qu’il y a énormément d’interdit car l’espoir n’existe plus, ne sert plus à rien car tout est noir, sombre et détruit. J’ai bien aimé cette première partie car j’étais perdue, intriguée et que cet univers sombre, pesant me plaisait bien. On sentait le danger planer au-dessus des personnages. Malheureusement, il est arrivé assez vite si bien que Mem a dû prendre son envol. Cette dernière se retrouve seul et son évolution m’a quelque peu laissé perplexe car malgré toutes ces parties montrant clairement comment elle évolue et pourquoi, j’ai trouvé que cela manquait de développement. Le roman est court, l’histoire centrée sur Mem. Il aurait fallu pour moi donner plus d’explication sur les Autres, sur cet univers déchiré, un peu plus de descriptions en sortant de l’esprit de notre héroïne. Chaque autre personnage a son utilité, je les ai un peu perçus comme des guides ou des déclencheurs à la volonté d’espoir, de mémoire de Mem. Ce sont grâce à eux ou à cause tout dépend le point de vu et la partie de l’histoire, que la jeune femme avance, qu’elle se construit si on part du postulat que son départ du Phare est une renaissance. En tout cas c’est une bonne intrigue car elle reste mystérieuse du début à la fin même si je suis restée sur ma faim !

 

Le roman est centré autour de l’héroïne. Effectivement il n’y a qu’elle qu’on suit sans avoir beaucoup d’informations sur le reste. C’est une jeune femme, ou plutôt une jeune fille car on comprend au début qu’elle n’est pas réglée donc n’a pas dépassé le stade « d’enfant » qui a déjà vécu pas mal de choses et qui se souvient alors qu’elle n’en a pas le droit. Tout lui semble interdit et cela paraît la peser aussi. Et de plus en plus, elle cherche à s’évader que ce soit physiquement ou mentalement, elle ressent un besoin de s’émanciper. Pourtant c’est après un évènement tragique qu’elle part. Elle reste un peu comme le fantôme de sa vie passée, et au fil de la lecture ce qu’elle a vécu paraît comme un songe. C’est intéressant cette manière de la présenter, parce qu’elle reste assez floue comme personnage car elle se pose énormément de questions. J’ai aimé Mem bien qu’il est vrai que je n’ai pas su totalement m’attacher à elle. Toutefois, c’est une jeune fille touchante et intéressante ! Les autres personnages notamment son ancienne maîtresse sont sympas à suivre mais c’est cette dernière que j’ai préférée car on sentait son besoin irrépressible de transmettre tout ce dont elle se souvient encore alors qu’elle se sent partir vers d’autres mondes. C’est une dame d’une grande sagesse rudoyée par le temps et l’époque.

 

La plume de l’autrice est vraiment agréable à lire, parfois j’ai remarqué quelques répétitions qui à mon sens, rendait le texte un peu plus lourd. En dehors de cette petite remarque, le style est fluide, léger, poétique et je trouvais qu’il me semblait être magique un peu hors du temps, intemporel tout compte fait et adapté à l’univers incertain et imprécis dans lequel nous évoluions avec Mem et les autres personnages ! Parfois nous nous retrouvions avec des passages philosophés et je crois que c’est ceux que j’ai préférés !

 

Maintenant abordons la fin…Je ne sais pas si je l’ai aimé vraiment ou pas comprise. Je crois que le roman est un one-shot mais je n’en suis pas sûre et je suis restée sur ma faim comme déjà dit. En effet, je trouve que nous arrivons à un moment clé de l’histoire, un moment où nous pourrions avoir les réponses à nos questions, avoir des éclaircissements sur d’autres points et une réelle évolution sur l’univers, la quête d’identité de Mem. C’est une fin qui laisse une énorme ouverture pour une suite, pour n’importe quoi d’ailleurs ! Il y a encore matière à faire une belle suite ! Sincèrement j’aimerais beaucoup en savoir plus mais je crois que ce roman se veut intrigant et un peu flou pour qu’on puisse réfléchir ! Ce n’est là que mon avis, mais c’est vrai que j’aimerais savoir ce que va devenir Mem, ce qu’il va se passer, que va-t-elle faire etc !

 

Pour conclure : Ce livre m’a laissée de nombreuses fois perplexe sans savoir si j’ai aimé ou non et même à la fin de ma lecture je ne saurais le dire avec certitude. Cependant, je peux quand même dire que j’ai passé un très bon moment de lecture, que j’ai vraiment envie d’en savoir plus car il manquait un peu d’approfondissement au niveau de l’univers qui n’est pas assez expliqué, et aussi du personnage principale sur lequel on est trop centré je pense. J’ai beaucoup apprécié le style d’écriture de l’autrice car, tout comme son roman, je l’ai trouvé très originale, simple à lire et à comprendre et quand même pleine de vocabulaire varié ! L’univers sombre, et mystérieux m’a permis d’être immergée dès le début sans me détacher de la lecture une seule fois ! Je conseille ce roman si vous voulez vraiment sortir de votre zone de confort, et lire quelque chose de particulièrement original ! Merci encore aux éditions LYNKS pour l’envoi de ce service presse !

 

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s