|77| Asynchrone de Fabien Clavel

Résumé : Chora se réveille dans un lit d’hôpital. Orpheline. Ce n’est pas normal. C’est elle, qui aurait dû mourir en premier. Mais ses parents, scientifiques reconnus, sont morts dans l’explosion d’un accélérateur de particules capable de renverser le cours du temps. Sabotage ? Attentat ? C’est ce que pensent l’inquiétante Epone, responsable de la sécurité et Théo, jeune gendarme aux traits curieusement familiers. Dévastée, Chora décide de découvrir la vérité. Sauf que… Les heures lui sont comptées. Car si le drame l’a dotée du pouvoir de se déplacer dans le fil de sa propre histoire, chaque voyage détraque un peu plus le rythme fragile de son cœur en sursis.

 

Nombre de pages : 239 (papier)

 

Genre : fantastique- SF

 

Merci aux éditions LYNKS pour cet envoi ! Me voici pour vous parler d’une nouvelle lecture de chez eux !

 

Le début de ce roman m’a laissée perplexe car j’ignorais réellement dans quoi j’allais me lancer. Le résumé m’a vraiment intriguée (il était tout autre que celui que je vous ai mis il me semble), car il était mystérieux, et semblait cacher quelque chose qu’on ignore quasiment dans toute l’histoire ! Je suis restée sur ma faim, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, j’étais perdue mais pourtant j’ai continué ma lecture et je suis allée jusqu’au bout.

 

L’histoire en général reste floue, peut-être pas assez développée car nous avons pas mal d’informations, nous dérivons sur du fantastique je dirai voire surtout de la science-fiction mais pour moi cette partie arrive un peu comme un cheveux sur la soupe. Je suis restée très en surface tout au long de ma lecture car je n’ai pas réussi à entrer dans le récit. Il y avait beaucoup de choses et en même temps pas assez. Tout se passe quasiment à la fin, c’était étrange et à la fois intéressant. Cette arrivée dans le livre était plutôt bien car l’héroïne semblait perdue et donc nous aussi. Cela montrait que l’auteur réussissait à transmettre certaines émotions. J’ai trouvé que c’était long avant que l’histoire réelle, l’enquête sur qui est l’héroïne, et le mystère qui plane autour de la mort de ses parents. J’ai bien aimé cependant la relation Chora-Théo, comment elle a été amenée ainsi que la temporalité qui changeait constamment. J’avais un peu l’impression que cela ressemblait à Fringe, la série sur la fin et sur les explications auxquelles nous avons eu le droit.

 

Les personnages ne sont peut-être pas assez approfondis enfin du côté de Théo je trouve. Ils restent assez plats car nous sommes peut-être trop concentrés sur le mystère qui plane constamment. Je n’en ai pas aimé un plus que les autres, mais Chora n’était pas forcément un personnage qu’on peut apprécié. Elle était assez enfantine au début, enfin pas enfantine mais pas très mature. Oui évidemment dans ce genre de situation on se pose beaucoup de questions, c’est des choses normales, des réactions normales on va dire. Mais bon je n’ai pas aimé son personnage, Théo manquait pour moi, de crédibilité, il semblait trop « candide ». Je n’ai pas grand-chose à dire, le personnage du laborantin était intéressant parce que je suis tombée sur les fesses à la fin ! Et Mme Epone était quand même top ! Nous n’en suivons pas beaucoup donc c’est bien car nous ne nous éparpillons pas, nous ne cherchons pas qui est qui en plein milieu du roman !

 

Le style de l’auteur est appréciable, il m’a plu. Les descriptions sont parfois trop nombreuses, surtout lorsque l’on reste centré souvent, dans les pensées de Chora. Toutefois, l’auteur réussit à nous en sortir de temps à autre pour présenter les lieux, ce qu’il se passe ou encore les descriptions plutôt scientifiques. On retrouve aussi beaucoup de réflexions sur différents sujets !

 

La fin du roman a été…rapide mais je l’ai aussi trouvée belle, surtout la sorte d’épilogue pas vraiment épilogue. C’était l’accomplissement tout comme le début d’une nouvelle histoire, qu’on ne connaîtra sûrement jamais mais qui je pense n’en sera que très belle pour Chora et Théo, ainsi que leur famille !

 

Pour conclure : Ce n’est pas un roman qui a su me toucher, ni sur lequel je peux dire que j’ai adoré l’histoire car tout simplement je n’ai pas réussi à entrer dedans. Je suis restée très en surface, je ne me suis pas attachée aux personnages que je trouvais peu profonds. L’intrigue semi-policière, de science-fiction était bien présente mais il y avait un petit quelque chose qui me dérangeait. Soit à cause du fait que les explications me semblaient très « historique de recherches » soit parce que j’avais l’impression que c’était posé pour qu’on ne puisse pas dire « Oui mais le fantastique n’a pas été assez exploité » ! Ou la SF pardon ! Si ce n’est pas une lecture que j’ai réellement appréciée, je suis sûre qu’il pourrait plaire à d’autres !

 

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Une réflexion sur “|77| Asynchrone de Fabien Clavel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s