|82|La nouvelle arche T1 – T2 de Julie de Lestrange

Résumé (T1 – T2) : Spécimen : enfant maintenu en gestation artificielle pendant quinze années. Donne naissance à un membre actif et productif de la Communauté.

Mathilde est l’une des premières. Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle s’occupe des futures générations qui grandissent au Centre. Comme elle, ces spécimens n’auront pas d’enfance. Comme elle, ils naîtront, prêts à se battre, pour affronter l’ennemi invisible qui terrorise leur Communauté.

Aussi, lorsqu’un mal étrange frappe certaines unités, Mathilde cherche à tout prix le moyen de les sauver. Et ce qu’elle découvre pourrait bien remettre en cause sa propre humanité.

Mais peut-on être seule à changer le monde ?

Désormais, elle n’a plus qu’une alternative : se taire. Ou combattre.

 

TOME 2 : IL N’Y A PAS DE LIBERTE SANS COMBAT

Collapsologues : lanceurs d’alerte ayant prédit l’effondrement de notre civilisation. Ils œuvrent aujourd’hui sous l’égide du Guide.

Mathilde a fui sa Communauté et franchi la frontière au prix du plus insurmontable des sacrifices. Mais ce qui l’attend de l’autre côté dépasse tout ce qu’elle avait pu imaginer.

Noah est le fils du Guide. S’il n’a jamais remis en question la vision de son père, sa rencontre avec Mathilde va bouleverser toutes ses convictions.

Mais comment trouver la force de renverser l’ordre établi ?

Ensemble, ils n’ont plus le choix : ils doivent trouver la vérité.

 

Nombre de pages : T1 333 – T2 335 (papier)

 

Genre : Dystopie – SF

 

Merci à moi pour la cadeau du premier tome (XD) et aux éditions michel Lafon pour le deuxième tome !

 

Tout d’abord je vais surtout parler du tome 2 je pense car c’est celui que j’ai à chroniquer mais je vais sûrement parler aussi de la saga en général. Malheureusement pour moi ce n’est ni un coup de cœur ni une saga que j’ai réellement appréciée car je suis restée complètement en surface à la lecture de ces deux tomes.

 

Pour le tome 1, je n’ai pas entendu un bon retour dessus alors je voulais me faire ma propre idée, je voulais le lire car bien souvent j’ai des avis totalement différents des autres. Seulement dès les premiers chapitres j’ai dû faire face à l’évidence…Elles avaient raison et j’étais assez mal barrée pour la suite de ma lecture. Ce n’est pas que je n’ai pas aimé le contexte, l’idée de base bien SF et assez originale pour le coup mais c’était lent, il ne se passait rien, on était abreuvé par les informations sur la société, les enfants que je vais appeler éprouvette, comment cela fonctionnait, et on sentait qu’il y avait quelque chose qui clochait. Lorsqu’on a su quoi, cette information a été un déclencheur mais c’était déjà la fin du tome un. Et dans le tome deux…Eh bien cette information sert à rien, tout ce qu’il s’est passé dans le un sert à rien, enfin on découvre autre chose comme s’il n’y avait que le personnage principal comme ligne directrice.

 

Donc pour commencer…Le début du tome deux est assez intrigant parce qu’on ne comprend rien à ce qu’il se passe, que Mathilde semble dans de mauvaises dispositions et qu’on ne voit pas forcément le rapport à avant. Enfin un peu mais pas tant que ça. Je suis restée perplexe parce que nous avons justement le droit à une première partie de roman enfin un premier chapitre du point de vue de Mathilde ce qui nous change du point de vue externe constant dans le premier tome et dénué d’émotions je trouve. Puis on revient avec le point de vue externe. Bon eh bien c’était déjà ça et j’avoue que ce que j’ai le plus aimé c’était le premier chapitre car j’ai ressenti beaucoup plus de choses du point de vue interne.

 

L’histoire…Allons y. Tout raconté en point de vue externe. J’ai trouvé que ce point de vue externe n’ajoutait rien au récit et lui retirait toutes les qualités qu’on pourrait trouver à l’intérieur. Il y avait beaucoup trop de descriptions, beaucoup trop de passages narratifs que j’avais hâte de lire pour avoir un peu plus de mouvements dans l’histoire qui était pour moi longuette et assez « plate ». En effet, nous avons une première partie sur le rétablissement de Mathilde qui est assez longue parce qu’il ne se passe rien et que nous avons plusieurs chapitres sur à peu près la même chose. On sait qu’ils doivent partir, qu’elle doit trouver un coin de refuge car l’endroit où elle se trouve est dangereux, le trajet évidemment sera compliqué comme dans toutes les dystopies on va dire. Bon j’avoue, je ne me montre pas du tout emballée mais c’est un peu compliqué quand nous n’avons pas vraiment aimé notre lecture et ce, pour les deux tomes. Bon passé cette première partie longue, notre héroïne rencontre une partie de son destin mais là encore dans cette nouvelle société rien ne va réellement. Mathilde se rend alors compte que chez elle c’était quand même mieux bien qu’il y ait des choses à changer. Evidemment un nouveau personnage rentre dans la troupe enfin si on peut appeler ça une troupe, puis change son regard sur la société dont il fait partie intégrante à une place importante. Je crois que le gros point faible du tome un comme du tome deux réside dans la prévisibilité de chaque évènement. Nouveau personnage, change son opinion et remplace l’ancien partenaire de notre héroïne. Ils se rendent à chaque fois compte qu’il faut fuir, aller ailleurs et tiens pourquoi ne pas retourner l’endroit qu’on a fui la première fois ? Bon je suis un peu sèche mais j’avoue qu’il y avait tout de même un gros potentiel du à l’originalité de l’histoire enfin de sa base dans le premier tome mais qui a mon sens n’a pas été correctement exploité…Pourquoi partir sur une deuxième société où il faut encore fournir toutes ces informations alors qu’il y en a déjà une qui mérite un peu plus d’attention ? Les deux tomes ont été des sortes de mise en place pour chacune des sociétés…Je les ai trouvés assez indigeste car comme je l’ai déjà dit trop de descriptions, d’informations et nous n’étions pas assez dans le ressenti des évènements. Pour moi c’est malheureusement une lecture sur laquelle je suis passée mais sans réussir à me plonger concrètement dans l’histoire. J’ai tout de même envie de lire le tome 3 car je me dis que nous aurons certainement les explications et les résolutions des choses qui m’ont posée problème dans ces deux tomes.

 

Parlons maintenant personnage. Il y en avait pas tellement ce qui est un bon point car nous pouvions les suivre. Seulement dès le premier tome Mathilde m’a paru fade, un peu sans émotion et elle aussi restait très en surface de ce qu’elle ressentait. Peut-être que cette sensation que j’ai eu la concernant ainsi qu’avec à peu près tous les autres personnages est due au point de vue externe qui, je le pense (donc MON avis rien qu’à moi) ne convenait pas au format du roman. Nous ne savions pas ce qu’elle ressentait, j’aurais trouvé ça intéressant de le savoir car ce n’était pas assez approfondi. Et je suis totalement passée à côté des autres. Je n’ai pas plus apprécié un personnage qu’un autre. Enfin si…Son compagnon dans le premier tome me plaisait bien mais il a disparu au profit de Noah, le fils du Guide qui semble tout aussi perdu que notre héroïne. Il était assez intéressant car il y avait pas mal de secrets autour de lui, mais bon assez prévisible aussi. Il m’a paru d’ailleurs bien naïf et assez « simple ». Il y avait la vieille dame aussi intéressante mais nous ne la suivons pas assez à mon goût, j’aurais aimé en savoir plus sur elle. Mais bon malheureusement, je n’ai pas réussi à m’attacher à eux, je suis restée en surface à les observer se dépatouiller avec les problèmes qu’ils ont rencontré.

 

Le style de l’autrice est assez complexe, un peu étrange aussi car très descriptif comme j’en ai déjà parlé. Cela rendait le récit lourd et très longuet. Il y avait beaucoup de vocabulaire ce qui était bien car il en fallait mais après je n’ai pas plus accroché que ça non plus à sa plume. En soit, ça se lit bien donc il n’y a rien de vraiment dérangeant mais je suis restée à côté.

 

La fin appelle à une suite évidemment et une suite qui je l’espère sera à la hauteur de ce qu’il faut qu’il se passe pour que tout se résolve. A moins qu’il y ait encore une nouveauté, je place pas mal d’espoir dans ce prochain tome. Peut-être répondra-t-il à des questions comme pourquoi montrer ces deux sociétés comme mauvaises, enfin pas bien si c’est pour les quitter à chaque fois ? Quelles relations y a-t-il entre les deux ? Comment pourraient-elles être réunies et surtout…Avoir une résolution du côté des enfants qui restent quinze ans dans un utérus artificiel et dont on reste clairement sur notre faim parce que nous n’en savons pas plus.

 

Pour conclure : Cette saga et ce tome deux ne m’ont pas convaincue malheureusement. L’idée du premier tome de base, de parler d’enfants gardés en utérus artificiel était bonne, voire très bonne car cela sortait pour moi de l’ordinaire mais nous n’en entendons quasiment plus parler dans ce deuxième tome qui justement nous met face à une toute autre société. Ce qui aurait pu nous servir dans le tome un n’est pas d’une grande aide dans le deux puisque nous parlons de toute autre chose. Si je pensais avoir la réponse à mes questions dans ce tome deux, ce n’est clairement pas le cas. C’était un peu comme si ce qu’il s’était passé dans le tome un ne servait pas à grand-chose. On se demande même comment cette première société quittée pourrait venir en aide à Mathilde vis-à-vis de la seconde. Je suis restée totalement à la surface comme une observatrice au niveau de l’histoire et je n’ai pas su m’accrocher aux personnages. Le récit m’a paru…plat même si dans ce deuxième tome il se passe tout de même un peu plus de chose que dans le premier !

 

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

6 réflexions sur “|82|La nouvelle arche T1 – T2 de Julie de Lestrange

  1. Light And Smell dit :

    J’avais apprécié le premier tome même si c’est vrai que ce n’est pas la série la plus dynamique que je connaisse… J’espère un peu plus accrocher que toi à cette suite mais si tu l’as trouvée un peu plus remplie, je n’en doute pas 🙂

    J'aime

  2. Stephie dit :

    Je viens de lire attentivement ton billet et tout ce que tu dis est vrai. Et étonnamment, c’est tout ce qui fait que je me suis régalée : 3e personne, temps du récit, point de vue externe, cadre fort bien posé, intrigue qui prend son temps et crée une situation complexe et qui fait cogiter. J’ai adoré pour toutes les raisons qui t’ont tenue à distance. Je trouve génial de constater que chaque livre a ses lecteurs, que chaque lecteur attend des choses différentes, aime des choses différentes.
    Je pense néanmoins que ce livre trouvera des adeptes dans les lecteurs grands adultes 😉

    J'aime

    • Sophie Csx dit :

      Ah bah chacun son avis oui et je ne doute pas que s’il est publié, c’est qu’il a su trouver son public et qu’il le trouvera encore. Je pouvais aussi ne pas être dans un bon « mood » comme on dit pour le lire, et en même temps je n’ai pas tout détesté, ou il y a aussi des choses que j’ai aimé même si je conçois que ma chronique ne le reflète pas non plus x) ! Il trouvera des adeptes de partout !

      Qu’est-ce que tu appelles les lecteurs grands adultes ?

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s