|87| Les Vents de L’existence de Wendy Baqué

Résumé : Proche de la trentaine, Joanne, sociologue émérite, est de ces personnes dont on pourrait dire qu’elles ont réussi leur vie. Et pourtant… Tout s’écroule pour la jeune femme le jour où elle apprend brutalement le suicide de Lucas, son parrain.

En héritage, il lui laisse l’Ultimo Respiro, la maison qu’il avait achetée et rénovée afin de finir ses jours à la Turballe, en Loire Atlantique. Elle y retourne alors, d’abord pour des raisons administratives, puis se questionne sur les circonstances du décès de son parrain.

Ses vieux démons refont surface, l’interrogeant tant sur la mort que sur la vie, et mettent à mal le sens que l’endeuillée avait attribué à son existence. Elle fait la connaissance de Damien Lasareigne qui, avec ses idées artistiques et révoltées, lui fera voir la vie sous d’autres facettes. Ces événements de vie la forceront à affronter ses peurs, ses proches et à faire valoir qui elle est réellement.

Alors qu’autour d’elle, tout est question de mort et de finitude, pour elle, tout commence.

 

Nombre de pages : 485 (papier)

 

Genre : Roman contemporain/psychologique

 

Tout d’abord je remercie chaudement l’autrice pour sa patience et l’envoi de son roman ! J’ai été particulièrement occupée, cette chronique s’est bien fait attendre.

 

Alors concernant le début…On entre dans le vif du sujet, on comprend rapidement ce qu’il se passe non pas parce que c’est prévisible mais parce que nous avons les informations nécessaires pour ne pas être perdu. Mais par la suite, on y reste un peu trop. Avant qu’on puisse découvrir la suite, découvrir un peu plus où l’on va, c’est assez long. J’avais lu 150 pages que pour moi l’histoire n’avait pas réellement commencée. Je tiens d’ores et déjà que ce n’est pas pour ça que je n’ai pas aimé le roman (je l’ai aimé 😉) !

 

L’histoire. Bien que cela mette un peu longtemps pour moi à se mettre en place, en général j’ai trouvé l’histoire très belle, très touchante et par moment assez dur. On entre, Joanne subit le deuil de son parrain, Lucas, qu’elle m’a paru aimer plus que sa propre famille. Ce qui est « normal » surtout lorsqu’on les découvre un peu plus et qu’on voit comment son frère la traite (vers l’avant fin on va dire, ça m’a fait rager pour elle puisque j’ai déjà vécu une situation un peu pareille mdr) ! Je pense que tout ce qu’il s’y passe est bien amené. En effet, après une certaine rencontre avec Damien Lasareigne, il y a une certaine proposition qui coule de source dont la raison me paraît « propre », et totalement sincère. Et après ça bien d’autres choses, mais mes chroniques sont sans spoil alors je me tairais. Le récit était bien construit, bien structuré et très agréable à lire. Il y avait des passages particulièrement touchants, emplis de vérité sur ce qu’il se passe dans notre société, dans la vie, sur les relations puis ces passages un peu philosophiques j’ai adoré ! C’était aussi très intéressant à lire parce que je faisais le parallèle entre ce que j’ai pu vivre ou ce que les gens ont vécu autour de moi, et ça donne clairement des leçons :p

 

Concernant les personnages…Chapeau ! Ils étaient particulièrement bien développés, j’ai beaucoup aimé les deux caractères. Joanne s’affirme et change de jour en jour. Elle se remet en question, elle avance surmonte les obstacles tout en ayant sa part de fragilité, elle est forte mais pas invincible. Et c’est ce que j’aime, en plus de ça elle réussit à envoyer valser les on-dit, les racontars pour décider de mener sa propre vie. Elle se libère d’une cage dans laquelle elle semblait s’être enfermée pour éviter sa famille et c’est beau, c’est l’envol d’un magnifique oiseau tel un phénix renaissant de ses cendres. Quant à Damien, c’est un personnage vraiment touchant parce qu’il est présent pour Joanne, il reste là quoi qu’il se passe ou presque, il ne se laisse pas abattre. Il sait ce qu’il veut mais en même temps il n’a pas eu une histoire facile. Il vit avec comme tout le monde et fait au mieux. J’ai aussi beaucoup apprécié les autres personnages, ceux de la ville parce qu’ils semblaient être comme une grande famille avec tous leurs bons et mauvais côtés. C’était comme dans le Belle et la Bête au moment de la chanson « Bonjour », tout le monde se passe le petit mot, tout le monde se dit tout et personne n’ignore ce qu’il se passe. Ils savent même les choses avant le personnage principal et ça c’est le plus marrant (et ce n’est pas une mauvaise chose). Ils sont tous très bien travaillés, on voit qu’il y a eu du boulot tout comme sur le reste du roman d’ailleurs.

 

La plume de l’autrice est très sympa à lire malgré quelques petites longueurs par moment mais ce n’est pas dérangeant. Le vocabulaire est vraiment très riche et varié avec un très joli langage soutenu sans que nous ayons du mal à suivre. Les descriptions sont bien travaillées, parfois un peu trop nombreuses à mon goût mais ce n’est que pour servir le récit 😉 Les dialogues sont peu nombreux mais importants pour l’histoire, pour mieux comprendre les personnages et très intéressants. Le récit est bien mené comme déjà dit, on ne voit pas de faute (en tout cas je n’en ai pas vu et en tout genre), pas de problème de syntaxe. Non franchement impec 😀

 

Quant à la fin…Pure, belle, magnifique et ô combien touchante…Sincèrement ces « retrouvailles »…Bon sang ! Je n’en dirai pas plus car je ne veux pas spoiler mais elle correspond parfaitement au roman, à ce qu’il s’est passé avant et comme je n’imaginais rien, je n’ai pas été déçue mais particulièrement surprise dans le bon sens du terme !

 

Pour conclure : C’est un roman très beau, très intéressant et vraiment touchant. Malgré quelques petites longueurs j’ai su apprécier cette histoire peu commune tirant sur la psychologie et touchant des thématiques parfois dures, mais aussi très belles lorsqu’on réussit à surmonter tout ce qui a pu se passer. Le gros point fort de cette histoire réside dans les personnages car je les trouve profonds, très bien développés et ils évoluent de manière logique et réalistes. Je n’ai pas eu de situation où je pensais ça tiré par les cheveux, sincèrement c’était vraiment une bonne lecture qui m’a touchée par des situations que nous pouvons tous et toutes connaître à un moment donné de notre vie ! Merci encore pour cette jolie lecture et ce service presse ❤

 

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

2 réflexions sur “|87| Les Vents de L’existence de Wendy Baqué

  1. Kathleen Torck dit :

    Une très belle lecture en effet. Comme toi j’ai apprécié les personnages et surtout le duo Joanne/Damien, la façon dont ils se construisent, les thèmes qu’ils abordent ensemble et qui permettent de faire avancer l’histoire. J’aime aussi le rapport à la mort, omniprésent dans ce livre, et le rapport à la vie, que les protagonistes (re)découvrent. 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s