|109| Alexander T1 d’Aurélie Depraz

Résumé : Londres, 1819

Le comte d’Ashford est perplexe. Ennuyé… et furieux. En mourant, le colonel Shaheedan l’a investi d’une mission… dont il se serait bien passé ! Bon sang, il a bien autre chose à faire que de jouer les dames marieuses !

En plus, il déteste les débutantes ; et avec elles, tout ce qui a trait, de près ou de loin, à l’idée même du mariage. Seigneur, pourquoi fallait-il donc que cela tombe sur lui ? Lui, jouisseur, séducteur, célibataire endurci, qui n’aime rien tant que cumuler les conquêtes et bambocher gaiement ?

D’autant que ni les femmes de sa famille, ni ses deux meilleurs amis, ni l’intéressée elle-même… ne semblent décidés à lui faciliter la tâche. Et que, s’il n’y prend garde, cette mission de confiance pourrait fort bien se retourner contre lui… venir saboter jusqu’aux fondements mêmes de son existence… et jusqu’à ses convictions les plus solides…

 

Genre : romance historique

 

Nombre de pages : 227 (numérique)

 

Merci à Aurélie pour l’envoi de ce service presse !

 

Le début était sympa, on entrait tout en douceur dans l’histoire, on découvrait l’époque, les différents personnages même si le personnage principal féminin est arrivé plus tardivement je trouve. J’ai bien aimé même si j’avais du mal à voir où on allait !

 

Bon je vais être claire dès maintenant, je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire. Je suis restée très en surface, je n’arrivais pas trop à entrer dans l’histoire parce que je trouvais ça un peu lent, parfois plat parce qu’on a vite compris que le personnage principal était contre ce qui devait arriver, et du début à la fin. Les personnages, enfin surtout Alexander, il ne faisait que l’éviter, que refuser ce qu’on savait tous qu’il allait se passer et j’avoue ça m’a un peu énervé. Au-delà de cet aspect, j’ai trouvé qu’il y avait moins d’émotions, moins de sentiments, ou alors je n’ai pas réussi à les ressentir malheureusement. Bon à part ça, j’ai beaucoup aimé le changement d’époque historique, tout comme d’endroit. Cela faisait un peu du renouveau même si j’aime toujours l’époque de ses précédents romans, un peu de nouveauté ne faisait pas de mal. C’est une belle époque que nous découvrons d’une manière…sympathique. Je connaissais déjà un peu le système du bal des débutantes et de comment cela se passait à cette époque ! Après cela reste une histoire qui est agréable à lire, surtout à la fin comme je l’évoquerai aussi plus loin parce que l’écriture a évolué, l’histoire aussi même si j’aurais aimé que ces évènements arrivent plus tôt pour qu’on puisse ressentir un peu plus toutes les conséquences des choix des personnages, et les enjeux d’une telle relation ! Cela manquait de rythme mais tout ça je le dis et je le répèterai ce n’est que MON avis.

 

Passons aux personnages maintenant ! En réalité, j’ai bien aimé Alexander même si parfois il était exaspérant à refuser, refuser et ne pas aller de l’avant. C’est un personnage très buté, peut-être un peu marginal je dirais puisqu’il se moque quelque peu de la bienséance, qu’il ne veut échapper au mariage et à cette vie de bourgeois. Quant à Jade, j’ai trouvé son personnage un peu effacé, elle n’intervenait pas tant que ça et puis c’était une jeune femme assez douce, qui pouvait paraître docile. Cependant, elle fut surprenante sur la fin du récit. Elle savait ce qu’elle voulait et fit ce qu’il fallait pour obtenir la chose de ses désirs. C’était beau à voir car cela n’arrive pas souvent. J’ai beaucoup aimé le personnage de Clémentine aussi parce qu’elle me ressemble assez, du coup je me sentais plus proche d’elle que des autres. J’aimerais beaucoup que son personnage soit approfondi dans les prochains tomes pour que nous apprenions à la connaître plus ! La troupe d’Alexander était aussi une petite bouffée d’air frais car ses deux amis étaient amusants tout comme la grand-mère d’ailleurs.

 

Le style d’Aurélie est toujours plaisant à lire bien que j’ai trouvé quelques longueurs, mais cela ne reste que mon avis. On retrouve un peu plus de sentiments dans la fin du roman ce qui est pas mal ! C’est agréable à lire et comme toujours le vocabulaire est très bien adapté à l’époque, c’est top ! Et le fait qu’on en apprenne plus sur l’époque est très intéressant aussi !

 

La fin, comme pour tous les romans d’Aurélie, est belle, touchante, sympa et une véritable fin de contes de fées ! Evidemment dans ce roman, cela change un peu parce qu’il y a une suite ! EH oui trois tomes sont prévus si je ne me trompe pas ! A voir ce que cela donne par la suite 😀

 

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s