|199| Alice aux petites balles perdues d’Aurélie Lesage

Résumé : J’attrapais chacun des mots d’Alice au vol. Pas un n’est retombé sur le sol. Ce qui est normal. Ses mots sont des oiseaux étranges. Et normalement, les oiseaux ne papillonnent pas. Elle attend tellement de la vie, Alice, elle cherche tellement des réponses, Alice…

Pas seulement l’amour. Ce serait trop simple.

L’adolescente comme la femme, et peut-être la petite fille qui sommeille en elles deux, réfléchissent de concert sur la mystique de la vie. Elles font un voyage, dans la petite couronne de leur existence tout d’abord, puis dans sa grande couronne ensuite. Dans un train, l’amour ; devant un écran, la mort; dans une chambre d’hôtel, la révélation qui fait que la jeune fille laisse place à la femme.

C’est quoi, cette arme, Alice ?

Que fait-elle entre tes mains ?

Quel est ce pari stupide que tu fais, à une contre six ?

II y aura des balles perdues, Alice, avant que le début des réponses à tes questions n’effleure tes oreilles.

Bang ! Bang !

Nombre de pages : 180 (papier)

Merci beaucoup à l’autrice pour m’avoir contacté et proposé son roman à la lecture !

Dès le début, je suis intriguée. Autant par le ton du récit, sa mise en œuvre que par le mystère qui rôde en ces pages. Je rencontre Alice, une jeune fille que j’ai trouvé un peu spéciale mais qui finalement est une adolescente comme pourrait l’être de nombreuses personnes. Elle se présente avec ses questions sur la vie, son avenir, si les choses valent le coup…Et puis ensuite, j’ai enchaîné ma lecture, tourné les pages, posé des questions…Je voulais voir ce que cela donnait.

L’histoire est selon moi, très particulière. Elle est racontée d’une drôle de manière et je me suis très longtemps demandé si j’aimais ou pas, si j’accrochais, si je devais continuer. Non pas que c’était mauvais, tout au contraire mais parce que ça m’a poussé à la réflexion, autant que l’était notre héroïne. Ce qui devait être un jeu à la base est rapidement devenu, une routine qui n’a plus amusé personne. Pas même Alice, qui étrangement, malgré le risque encouru chaque matin, se lassait. Est-ce la vie qui est lassante ou le jeu en lui-même ? Comment le savoir si on ne prend pas de risques ? Ces risques valent-ils le coup ? Dès son choix fait, on comprend que nous allons suivre son parcours chaotique, ces réflexions qui tourbillonnent parfois maladroitement dans son esprit. On les partage, ou on ne les partage pas mais on les lit, on les entend et parfois…Aussi on les comprend. C’est un voyage initiatique qui va loin, qu’on comprend, et que j’ai accepté. Au fond…Nous en avons tous plus ou moins besoin. Cela fait ressortir pas mal de questions existentielles, je m’en suis posée beaucoup. Ce roman vous amènera à réfléchir, à aller plus loin encore dans vos pensées que vous ne vous l’imagineriez…Enfin ça a été mon cas, parfois pour mon déplaisir parce que je n’avais pas des pensées très joyeuses, et d’autres parce que je me suis rendu compte de ce qui importait. En suivant le parcours d’Alice, j’ai retranscrit le mien pour évoluer. Je ne pense pas avoir forcément réussi, mais c’était une belle lecture. Une lecture différente dont je n’ai pas du tout l’habitude. Elle m’a fait très peur au début, je ne savais pas dans quoi je m’engageais, puis au final, je me suis laissée prise au jeu. Et quel jeu…Celui de la vie ? De la mort ? N’est-ce pas la même chose ?

Pour moi, il n’y a qu’un seul réel personnage : Alice. Je me suis focalisée dessus puisque ce sont ses pensées, son aventure qu’on suit tout au long du roman. Et concernant une évolution…Elle a pris en maturité, elle va plus loin dans ses réflexions. Elle se remet en question. Je l’ai bien aimé même si je la trouvais assez loufoque par moment. Ne l’est-on pas tous une fois dans notre vie ? C’était un personnage intrigant, assez surprenant et très original. La manière dont elle nous était présentée…L’était donc…J’ignore si je l’ai aimé mais…Elle était bien construite, réaliste et agréable à suivre ! Les autres personnages n’étaient pour moi que de passage dans sa vie, des pions sur l’échiquier de cette dernière alors chacun avec leur importance ils ont semé une petite graine dans son destin !

J’ignore si j’ai découvert le style de l’autrice ou si j’ai plutôt lu le ton qu’elle a bien voulu donner à sa plume. J’ai été totalement déconcertée et comme je l’ai déjà dit…J’ai eu beaucoup de mal avec ce ton justement pendant un bon moment du roman. Jusqu’au jour, l’instant plutôt, où je me suis dit qu’il était « normal », totalement souhaité. A partir de là, je me suis interrogée sur son utilisation et il collait parfaitement avec la direction que prenait le récit. Etrange mais poétique. Mystérieux aussi. Un peu décalé parfois mais Alice ne l’était-elle pas un peu ? En soit, j’ai accroché à moitié avec mais surtout parce que j’ai été une nouvelle fois déstabilisée !

Quant à la fin du roman…Que dire. C’était beau, très touchant, une belle finalité qui a été très bien mise en avant. J’ai soufflé, j’ai espéré avec le personnage puis je me suis mêlée à ses pensées jusqu’à la fin. Vraiment…Bravo !

Pour conclure : C’est un roman qui comme je le dis dans la grande chronique…M’a complètement déstabilisé et ce, quasiment jusqu’au bout. Tout d’abord à cause du ton avec lequel l’autrice nous racontait l’histoire de la jeune Alice. Par la suite, à cause de son histoire, de ce voyage initiatique où je n’ai fait que me questionner, ou j’ai été poussée à la réflexion. Mais ça m’a plu, en partie. Je ne sais pas trop quoi dire en réalité, je ne sais toujours pas ce que j’ai ressenti mais ce fut étrange et à la fois assez beau, touchant. C’est un ouvrage qui est très bien à lire mais je ne suis pas certaine que tout le monde sache apprécier sa qualité. Je pense que tout a été choisi avec soin, les mots, les éléments perturbateurs, ce chemin de la vie…Alice à la recherche d’elle-même. Franchement, je vous le recommande. Ça me changeait de lecture et ce n’est pas un mauvais point ! Parfois il faut sortir de sa zone de confort pour découvrir de belles choses, ce roman en fait partie !

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s