|204| Six orteils au pied gauche d’Armelle Jenkins

Résumé : Sixième enfant d’un couple qui n’a que des filles, Peggy Love est élevée comme un garçon. Pas de poupées, pas de robes, la petite fille est formée à la dure par son père qui souhaite qu’elle reprenne la ferme. Mais Peggy Love a un rêve : excellente à l’école, en particulier en langues, elle voudrait être traductrice. Alors, un jour, de l’espoir plein le coeur, elle part pour la capitale…

Nombre de pages : 118 (papier)

Merci à Babélio et à la ME pour l’envoi de ce service presse !

Cette chronique ne sera pas écrite comme les autres car le roman est assez court. Bien que j’ai aimé, j’ignore si j’ai assez de matière pour faire point par point comme d’habitude. Cependant, je donnerai mon avis sur tout.

Premièrement, j’ai trouvé ça court, bien trop court pour une histoire qui m’a tout de même bien plu. J’ai été déçue qu’il n’y ait pas plus de matière, de développement que ce soit avec les pensées de Peggy Love, avec ce qu’il se passait dans sa vie et qu’on ne s’arrête pas sur certains moments de cette dernière. En effet, chaque chapitre raconte succinctement un moment de cette vie mais sans trop s’y attarder. C’est vraiment dommage parce que je n’ai pas eu le temps de réfléchir, de me poser sur tout ça que déjà on enchaînait sur autre chose.

Je n’ai pas vraiment su m’attacher aux différents personnages à part Peggy Love puisqu’on ne savait pas tant de choses que ça sur chacun d’entre eux. C’est une jeune femme que j’ai trouvé amusante mais détachée de sa propre vie. C’était comme si je la rencontrais sans la voir réellement. J’avais des informations sur son compte mais plus sur ce qu’elle faisait que qui elle était. Et aussi étrange que cela puisse paraître…cela ne m’a pas…plus dérangé que ça. C’est un récit de vie, court mais sympathique à lire.

La plume de l’autrice est certainement ce que j’ai préféré dans ce roman. Elle était très belle, poétique, simple, doux et émouvante à la fois. C’était un vrai régal ! J’ai lu l’histoire d’une traire, comme un petit pain. Vraiment…Magique par moment…Je vous la conseille !

En soit j’ai bien aimé, mais j’aurais adoré avoir un peu plus de matière parce qu’il était vraiment super court !

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s