|217| Life or Death de Sissie Roy

Résumé : Juliette a un trouble de la personnalité, elle vit sans cesse avec l’impression que son cerveau, ses émotions et ses pensées se détraquent. Mannequin à Miami, elle sort souvent en boîte, et décompresse en abusant de tous les interdits. Lors d’une énième soirée, elle fait la rencontre de Brayden Dwyer, un photographe nouvellement établi dans la ville. Contrairement à ce qu’elle s’attendait, il ne s’enfuit pas lorsqu’il comprend à quel point elle peut être instable par moments. Brayden en a vu d’autres et traîne un secret qui pourrait bien mettre à mal la relation qui se développe entre eux.

Genre : romance

Nombre de pages : 780 (papier)

Lien d’achat (site d’évidence) : https://www.evidence-editions.com/

Merci à Evidence éditions pour l’envoi 😀 J’ai été ravie de le recevoir ! Et puis quelle jolie couverture !

Le roman était bien parti. Le début m’intriguait, j’avais envie de savoir la suite et malgré la taille du roman (près de 800 pages en papier), il se lisait bien et assez rapidement. Pourtant, plein de petites choses m’ont finalement fait tiquer dès l’instant que « l’intrigue » s’est mise en place et a réellement commencé.

Je vais être claire dès le début : je ne sais pas quoi penser de ce roman. Je n’ai pas détesté le lire mais ce n’était pas non plus une « bonne » lecture. Mais ce n’est pas une « lecture » tout court…Je ne sais pas comment la qualifier. Ce n’était pas mauvais mais pour moi et j’insiste bien sur ce point, ce n’était pas « excellent » pour autant. J’ai bien aimé, mais juste « bien ». Et encore. Pour moi, de une il y avait bien trop de scènes de sexe bien que Juliette en « ait » besoin, ou qu’on comprenne pourquoi il y en avait pas mal. Mais là, c’est beaucoup plus que « pas mal ». C’est, pour moi encore une fois, tout simplement trop. Je pense que j’aurais « pu » les apprécier, un peu au moins si elles n’avaient pas été si « crues » par moment et si elles ne m’avaient pas cassé mes « bons » moments de lecture. Je trouve l’idée sympa, enfin la base de l’idée l’est avec la maladie de Juliette, son trouble. C’est un bon sujet, qui m’intéresse tout particulièrement mais dans son exécution ça en devient vite…agaçant. Là n’est que mon avis. Il n’est pas mauvais je tiens à le souligner, le resouligner. C’est un roman qui pour moi allait trop vite par moment, et d’autres c’était assez long. Au début, je pensais qu’il ne se passait pas grand-chose, puis après beaucoup de choses. En fait, c’était constamment en demi-teinte. Il y avait des passages que j’aimais bien, mais souvent comme je l’ai déjà plus ou moins dit…Soit on avait le droit à une scène un peu chaude derrière (et crue parfois) soit…C’était cassé par les humeurs très très changeantes de Juliette. Alors oui, elle est malade, oui tout peut plus ou moins être expliqué par ce fait…Mais c’était un peu trop facile…Et puis c’était constamment du « tu es énervée ? », « non du tout » alors qu’en réalité oui. « Tu vas pas partir hein » ? Tout le temps, soit les deux jeunes gens se quittaient, soit ils restaient ensemble. La romance était rapide puis après ce n’était que (pour moi) du « je t’aime mais j’en peux plus », « je t’aime mais tu dois rester je suis rien sans toi », et rebelotte. Si tout ça m’a dérangée, et j’oublie certainement des choses, c’est peut-être parce qu’on était dans la tête de Juliette qui, pour moi encore une fois, ne peut pas s’auto-diagnostiquer. Oui elle peut réfléchir mais c’était tellement fouillis dans sa tête…Que ça donnait l’impression que tout le roman l’était alors qu’on sent clairement le travail dessus, la trame directrice. Ça traîne un peu trop en longueur. Certaines scènes n’étaient pas utiles et n’offraient rien de plus au récit. J’aurais bien aimé justement qu’on soit plus dans la réflexion, dans la description réelle de ce que ressentait Juliette au lieu de dialogues. J’adore les dialogues…Malheureusement, je trouvais qu’ils manquaient de peps, d’intérêt par moment. Et quand Juliette pensait, j’aurais adoré qu’elle développe un peu plus. Pour une fois, j’aurais voulu un peu plus de descriptions.

Quelques points positifs après cet avis très mitigé :

  1. Ça se lit vite malgré le gros pavé que c’est.
  2. Tout s’enchaîne, je n’ai pas eu le sentiment d’ennui malgré la longueur du roman
  3. J’ai « bien » aimé, certains passages étaient vraiment sympas
  4. Il y avait des moments assez émouvants, touchants
  5. J’ai aimé le milieu du mannequinat même si je voulais en savoir plus à ce niveau

Concernant les personnages, je peux déjà dire que ceux que j’ai préféré étaient les secondaires comme Jamie que j’aurais adoré connaître un peu plus. Elle est bien mise en avant, j’ai beaucoup apprécié son histoire. Qu’elle soit proche de Brayden et au final de Juliette. Elle se montre méfiante, un peu sur la réserve vis-à-vis de cette dernière mais finalement, elle est assez protectrice. Quant à Brayden, je ne sais pas si j’ai vraiment accroché. Je l’ai trouvé assez changeant aussi, il ne savait pas vraiment quoi faire. Je peux comprendre vu le comportement de Juliette, mais je ne saurais en dire plus sur lui. Ce n’était pas un mauvais perso, je l’ai bien aimé mais je suis restée en surface par rapport aux personnages. Ethan est celui qui m’a le plus surprise même si on m’a mise sur la piste à un moment du roman. C’était un personnage que j’ai bien aimé aussi. Ensuite Juliette, j’ai pas accroché. J’avais énormément de mal. Autant parce qu’on était dans sa tête…Et peut-être à cause de sa maladie. Enfin, pas vraiment non plus mais je l’ai trouvé insupportable. Agaçante, toujours suuuper en colère et elle dit vouloir guérir mais je n’ai pas vu énormément d’efforts. Elle en fait mais pas autant qu’elle laisse penser qu’elle veut aller mieux. Et sinon j’ai adoré les jumelles, c’était des petites bouffées d’air frais dans l’histoire même si ce qu’elles ont vécu n’est clairement pas facile.

Le style est certainement ce qui m’a le plus plu puisque c’était pour moi fluide, rapide à lire et qu’on ressentait les émotions. Enfin qu’on pouvait possiblement vraiment en ressentir pas mal. Malheureusement, le choix de la narration avec la maladie de Juliette n’a pas permis que je découvre totalement le style de l’autrice qui, à n’en pas douter, est vraiment très bon. Je lirais certainement d’autres de ces romans pour voir !

La fin est assez bonne même si elle m’a paru moins réaliste vis-à-vis de l’évolution des personnages. Après c’est tout ce que j’aime dans la fin d’une belle romance. C’est mignon, c’est beau, c’est touchant !

Pour conclure : C’est un avis plus que mitigé que je vous livre. Malheureusement, si le roman était bien parti, si l’histoire me plaisait bien, que je l’ai trouvé originale un moment, ça n’a pas vraiment duré. L’idée de base est sympa, le style au début me plaît beaucoup, j’accroche bien et ça se lit assez rapidement malgré le gros pavé que c’est. J’ai eu du mal avec le personnage principal, toujours très en colère, d’humeur changeante. Alors oui on l’explique par sa maladie, mais c’est tout de même trop. Quant aux scènes de sexe, il y en avait trop, bien trop. Alors oui encore une fois on l’explique parce que Juliette en a « besoin » pour aller mieux mais on pouvait s’en passer. Ou juste faire un tout petit paragraphe dessus. Les passages que j’aimais bien étaient souvent « cassés » par d’autres passages comme ces scènes ou d’autres qui n’avaient pas trop d’intérêt pour moi. C’est un livre que j’ai aimé mais sans plus. Et là n’est que MON avis, je tiens bien à le dire, faites-vous le vôtre 😉 Cependant, la plume m’a bien plus même si tout était fouillis à cause du choix de la narration. J’ai senti son potentiel et c’est pour ça que je lirais certainement d’autres de ses romans. Si vous en avez à me conseiller…Dites-moi !

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s