|232| Kalliopée T1 de Koko Nhan

Résumé : Dans un monde où le mariage signe l’asservissement des femmes, Kalliopée, la Princesse de Viridia, est soulagée de se retrouver unie à Karel, son premier amour et le futur roi de Lapisia.

Mais la vie est cruelle et la guerre change les hommes. Lorsqu’elle retrouve l’héritier au trône, celui-ci n’a plus rien du garçon qu’elle a connu. Karel est devenu un homme impitoyable, qui dirige son armée d’une main de fer.

À ses côtés, l’amour ne semble plus avoir droit de cité.

La vie de Kalliopée dans ce nouveau palais s’annonce compliquée, entre complots, vengeances et fiançailles explosives.

Son cœur résistera-t-il au sacrifice de sa liberté ?

Genre : Dystopie ? Romance

Nombre de pages : 352 (papier)

Kalliopée est sorti…voilà plusieurs mois déjà, peut-être même plus et je n’étais toujours pas décidée à le lire. Ma PAL était tellement énorme que j’avais mes envies de le lire, puis ça partait. C’est une lecture que j’ai eu dès sa sortie parce que j’avais BEAUCOUP TROP envie de le lire. C’est un roman qui d’après ce que j’en savais avait absolument tout pour me plaire, faire partie de mes livres favoris comme Insaisissable, Red Queen, The Curse, enfin bref, vous voyez le style.

Ce livre a été lu en LC avec @anna_c_books (sur insta !)

Malheureusement, le début m’a laissé perplexe, assez dubitative, pas forcément dans le mauvais sens mais…Le sens…Des réponses c’était ça que je cherchais. La première partie (13 premiers chapitres), on suit surtout Kalliopée qui est arrachée de son pays, de sa liberté par un mariage…Qu’elle a accepté pour sauver sa patrie. On sait aussi pendant presque un chapitre que la situation pour les femmes est catastrophique, qu’elles paient pour leurs maris ou tout simplement les hommes même s’ils sont fautifs…Mais bref j’en passe. J’ai eu du mal avec le comportement de l’héroïne qui, on le sent, est montrée comme une femme forte, rebelle et en même temps profondément peinée (cela moi ou) touchée par ce qui lui arrive. Elle est rebelle, et ça c’est ce qui me plaît bien…Même si elle est souvent (malgré un passage touchant avec un petit garçon) à penser à ce qu’ELLE ressent, pas forcément Karel, savoir ce qu’il a vécu ou autre ! Il y a aussi leur relation qui est rapide sans l’être, on sent qu’ils « s’aiment ». Tout de même, j’étais intriguée par l’univers, j’avais envie qu’on me montre la dureté de l’enfer des femmes, et puis découvrir plein d’autres choses aussi ! Comme j’ai lu quelque part, l’autrice nous expliquait à travers les pensées de son héroïne, que la situation était vraiment catastrophique mais elle ne le montrait pas vraiment. Il aurait fallu peut-être un peu plus d’actions, de péripéties en ce sens. Et puis là, il y a un chapitre avec un flashback qui m’a énormément plu et du coup…J’ai enfin commencé à réellement apprécier l’histoire. J’ai pu m’immerger un peu mieux parce qu’on a eu plus d’informations sur leur passé à tous les deux, mais aussi sur ce qui a changé Karel, et puis je me suis rappelé ce passage avec Tev que j’ai adoré ! J’aurais voulu qu’il dure plus longtemps. A partir donc environ, du chapitre 23, j’ai trouvé que ça allait mieux. J’aimais beaucoup ce que je lisais, je trouvais ça plus intéressant, avec presque plus de tensions. Et…puis j’ai lu les 50 dernières pages…et clairement ce SONT les MEILLEURES ! Ce sont clairement les meilleures ! J’ai ADORE ce qu’il s’est passé, au chapitre 24 ou 25 si je ne me trompe pas j’ai pensé « putain enfin ce que j’attendais », alors que j’ignorais ce que j’attendais ! Donc sincèrement…Si le début ne m’a pas convaincu…La fin est juste trop bien, et le dernier tier aussi ! Du coup…Je vous la recommande parce que je sais qu’elle pourrait plaire et qu’elle plaît à beaucoup ! Donc n’hésitez pas !

Du coup je vais maintenant vous parler des personnages. Kalliopée ne m’a pas convaincu. Je comprenais sa peine, sa souffrance du fait de sa condition de femme mais…Elle passait pour une victime, elle changeait de comportement assez souvent…Elle m’a paru parfois fragile et forte en même temps. Elle qui voulait se battre…A trop vite renoncé alors qu’elle avait semble-t-il une volonté de fer. Elle-même dit qu’elle abandonne… Comme si elle pensait que de toute façon ce serait toujours comme ça. Où est passée cette violente volonté de faire mieux ?  Je l’ai un peu plus aimé à partir de la 170ème pages parce qu’elle commençait à penser à Karel, à ce qu’il avait vécu, pourquoi il était comme ça. Si ça a duré un moment, rebelotte…Elle ne pensait plus qu’à ce qu’elle ressentait…Et elle a eu une réaction que je trouve…un peu disproportionné alors que son futur époux…Lui montre clairement qu’il est de son côté. Mais sur la fin…Je l’aime un peu plus qu’avant. Mais bon, Karel restera je pense définitivement celui que je préfère. Même s’il est perçu comme un monstre violent sans cœur…J’ai trouvé qu’il en avait presque plus que Kalliopée. Qu’il était plus humain, même s’il restait dur, violent parfois…Mais tout ce qu’il faisait c’était pour Kalliopée, une manière de lui montrer ses sentiments, une manière de lui montrer qu’il serait toujours à ses côtés. Du coup, je vous avoue que je ne le vois absolument pas comme quelqu’un de méchant, mais quelqu’un de profondément protecteur, charismatique. Oui qui a du vécu, qui est profondément touché par ce qu’il s’est passé bien avant. Franchement je trouve qu’il a une jolie évolution et j’ai hâte de voir ce que ça va donner par la suite !

Le style de Koko est très sympa à lire. L’univers n’est cependant pas assez utilisé dans ce premier tome mais bon…Le roman se lit très bien. C’est même assez fluide bien que j’ai mis longtemps avant de réellement rentrer dans le récit. Et la tension…La tension à la fin…POUA, les sentiments de Karel, les émotions…C’était génial !

Clairement…C’est la fin qui est meilleure. Plus de romantisme, beaucoup plus de tensions, j’étais bien plus intriguée, bien plus accrochée. J’avais trop envie de savoir la suite et punaise…Le dernier chapitre est top ! J’ai trouvé ça beau, puissant et…Magnifique…Du coup…ça a assez changé mon avis, j’ai envie de connaître la suite !

Pour conclure : C’est un roman qui avait absolument tout pour me plaire. Une sorte de dystopie/fantasy bien romantique qui est tout ce que j’adore comme genre. Malheureusement, la moitié du roman ne m’a pas…vraiment convaincu. Je n’ai réussi à me plonger entièrement dedans qu’à partir de la 200ème page. Non pas que je n’aimais pas, mais je me décevais moi-même de ne pas aimer autant que je l’aurais aimé ! Je pensais adorer, avoir un gros coup de cœur comme sur ce genre de lectures, mais non. Malgré ça, et Kalliopée que j’avais bien du mal à porter dans mon cœur dans cette même partie de lecture, j’ai réussi à apprécier, à bien mieux apprécier ma lecture à partir du 22ème chapitre environ. J’ignore ce qui m’a fait changer d’avis, mais j’ai trouvé ça plus fluide et même si Kalliopée pensait plus ou moins toujours pareil…C’est Karel que je me suis encore plus mise à porter dans mon cœur. Ce personnage est…formidable ! Il est génial et tout ce qu’il fait c’est montrer qu’il tient à Kalliopée bien plus qu’il ne l’avouera jamais. Et alors je dois absolument vous parler de la fin ! C’est le meilleur du roman (les 50 dernières pages). Il y avait : + de tensions, + d’émotions, et ça m’a carrément donné envie de lire la suite et c’est certainement ce que je ferai…avec Anna en LC comme nous l’avons fait ! Parce que c’était trop cool ! Donc à retenir, une lecture qui est finalement bonne et que je vous recommande !

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s