TQT Auteur – Neil Gallen

Merci à toi de participer à ce mois spécial sur l’auto-édition ! Il a pour but de te promouvoir et de faire découvrir ce qu’est- l’auto-édition, un milieu encore peu mis en avant ! 

  1. Présente-toi en quelques lignes : Ton parcours, qui tu es, ce que tu aimes dans la vie etc 

Bonjour, je suis Neil Gallen, de mon nom de plume ! J’écris depuis l’âge de 12ans et ai vogué pendant plus de quinze ans dans l’univers un peu particulier des fanfictions, tout en nourrissant le rêve d’écrire de manière plus personnelle. Je suis styliste-modéliste de formation et de métier et travaille en atelier, autant sur des projets clients divers que des costumes. 

  1. Qu’est-ce qui t’a poussé à écrire ? T’a lancé dans l’écriture ?

Dès que j’ai su lire, je n’ai pas arrêté, je prenais absolument tout ce qui passait tant qu’il y avait de l’écrit. Pas très fameux de se rabattre sur l’encyclopédie en vingt volumes à huit ans, et autant dire que les parents ont avoué plus tard avoir eu des scrupules à me laisser vider leur bibliothèque personnelle. Too late. Mais lire ouvrait tant de portes, tant de possibilités, créer des mondes, jouer avec des sentiments, des images, en seulement quelques mots? C’était un sentiment merveilleux, et hélas inatteignables. Puis, avec quelques recherches Internet sur une série que j’appréciais particulièrement, je suis tombé sur “la fanfiction”. Ce jour-là, j’ai découvert qu’il n’y avait pas que des “vrais auteurs” qui pouvaient écrire. Tout le monde avait le droit, et peut-être que moi aussi… alors j’ai pris mon petit clavier, et j’ai commencé. 

A savoir, c’était au tout début des années 2000 ! 2002/2003 en gros, autant dire qu’Internet ne pullulait pas comme aujourd’hui de tous ces sites, tout n’était pas aussi facilement accessible qu’aujourd’hui. Et, évidemment, l’Internet illimité n’existait absolument pas ! Avec 5h par mois, ce fut spécial ^^’

  1. As-tu une routine écriture ? Si oui, décris-la si tu le veux bien ! Des astuces aussi pour être productif(ve)s ?

Rien de vraiment transcendant ! J’ai besoin de musique, d’une boisson chaude, et d’une floppée d’heures sans que personne ne me parle. Bon, on ne va pas se cacher que les réseaux sociaux et Internet de manière générale, sont mes pires ennemis ! 

  1. Des projets en cours ? N’hésite pas à nous en parler !

Des dizaines ! Mais dans les plus proches à venir, le tome trois de “Passion au Manoir Pourpre” est en cours d’écriture pour une sortie d’ici la fin de l’année, et je reprends “Spark for me” qui est en publication sur Wattpad. Ces deux-là sont les encours immédiats, en tout cas ! 

  1. Passons côté AE, pourquoi as-tu choisi l’AE ?

Disons qu’actuellement, je reste en AE par décision personnelle. J’aime la liberté, d’ailleurs je suis également un indépendant au niveau professionnel hors travail d’auteur. Il y a ceux qui estiment qu’être en AE revient à rester un amateur, et ceux qui considèrent qu’un auteur en AE a autant de légitimité à travers ses œuvres qu’un auteur en maison d’édition. Pour ma part, j’estime que les deux visions sont vraies, et je me fiche plutôt pas mal de ce point de vue ! J’aime le fait de contrôler mes œuvres, leur contenu, la mise en page, les visuels… J’aime pouvoir partager les choses comme je l’entends, quand je l’entends, même si ça reste à mon échelle. 

  1. Question épineuse… Est-ce un choix par dépit (réponses négatives des ME, impression que tu ne pouvais pas y avoir ta place, sydrome de l’imposteur etc) ou un choix pleinement assumé ? Oui mes abonnés ont de drôles de questions ! 

Au début, c’était “par dépit”, ou plutôt par peur. J’ai commencé l’AE avec un projet qui me tient particulièrement à cœur, qui a fleuri dans mes toutes jeunes années quand j’ai commencé à écrire, mais sans poser le moindre mot à l’époque. J’ai laissé mariner pendant quelques années, puis commencé petit à petit. Le personnage principal a grandi en même temps que moi, je dirais, et il m’a fallu plusieurs réécritures très différentes avant d’arriver enfin à trouver ce qu’il fallait. Actuellement, KORRDAN est à son 4e tome en cours d’écriture et mon projet le plus personnel ! 

Pour revenir à la question, l’AE Est-ce qui m’est le plus adapté, autant sur le plan moral/psy (pour mon besoin de contrôle), que sur le plan “possibilité”, dira-t-on. J’ai un travail très chronophage et très aléatoire concernant ma disponibilité. Rien que ce mois-ci, je travaille 12 à 13h par jour et suis en train de finaliser les corrections du prochain roman qui doit être envoyé à Amazon dans quatre jours au plus tard… Je croise tout, j’y crois et je fonce ! 

  1. Est-ce que l’AE est contraignant selon toi ? Pourquoi ? Quelle est la ou les plus grosses difficultés rencontrées ? 

Il y a une partie contraignante, les autres ne le sont pas (pour moi) : la communication ! C’est ma bête noire ultime. Grâce aux réseaux sociaux, je peux partager ce que je fais sans être beaucoup obligé d’aller vers les gens (ce qui est réellement problématique pour moi). 

Le reste n’est pas un problème en soi, je pense qu’il s’agit beaucoup de gestion (de soi, de son histoire, de son temps, etc. … ), et 95% de création… Enfin, ça, c’est en ce qui me concerne ! Evidemment, le temps est toujours une contrainte, mais je l’aurais eue également en maison d’édition. 

Après, il faut bien prendre en compte qu’avec mon rythme de vie, je choisis la simplicité : mise en vente sur Amazon, quelques préventes ETSY pour les versions papier avec goodies et petit mot dedans à chaque nouvelle sortie… J’admire les auteurs qui peuvent se permettre de gérer une multitude de plateformes pour vendre leurs romans ! 

  1. Comment as-tu contacté les professionnels pour ton édition ? Comment les as-tu choisis ? Des conseils à nous donner pour une belle sortie ?

Les seuls professionnels auxquels je fais appel sont les illustrateurs. J’ai la chance d’avoir un entourage très créatif, que ce soit des illustrateurs, des costumiers, des auteurs… et tant d’autres encore ! J’ai également l’incroyable chance de pouvoir les appeler mes amis, mes camarades, mes proches. Qu’ils aient répondu présents pour ces projets est un magnifique cadeau qu’ils me font. (KillJoy et Elesthep, big up à vous mes loulous !)

  1. Quels conseils donnerais-tu à ton toi du début ? 

De ne pas lâcher ce que j’aime, peu importe d’y être bon ou non. Parce que moi aussi, j’ai le droit de rêver un peu ? De continuer, encore et encore, pour se forger soi-même. Il n’y a que comme cela que l’on avance ! 

  1. Peux-tu ou veux-tu bien présenter chacun de tes écrits pour nous donner envie de les lire ? 

Oouuhhh, vraiment ? Peur de rien ? C’est ti-par ! 

KORRDAN : (série en cours) Dystopie/Heroic Fantasy. Erwan est différent des autres, différent de son entourage, différent de tout ce qu’il connait. La nuit où une créature l’attaque avec son ami, le quotidien bien huilé qu’il suit s’effrite et disparaît… 

IN THE NAME OF AESMA : Urban fantasy. La frontière entre le réel et l’imaginaire est fine, si fine que l’on peut s’y laisser prendre… C’est le cas d’Adam, lycéen introverti et en grand besoin d’affection. Succombera-t-il au démon Aesma qui lui tend les bras au détour d’une soirée étudiante, ou suivra-t-il ses sentiments pour Erwin, ce camarade de classe pour qui bat son cœur depuis si longtemps ? 

BLEU POURPRE : Science fiction/Space Opera. Le prince Lahën quitte sa planète pour un voyage initiatique, pratique courante parmi les siens pour marquer l’âge adulte. Camouflé pour se fondre dans un environnement terriblement différent de ce qu’il connait, ce n’est pas sans difficulté qu’il prend ses marques dans un milieu hostile, au sein d’un peuple qui haït le sien. 

BLACK BUTTERFLIES : Recueil de nouvelles homoérotiques. 

MA FEMME S’APPELLE ERIC (Passion au Manoir Pourpre 1) : Romance contemporaine. Lorsque Théo rencontre Éric, serveur transformiste dans un nouvel établissement implanté à Bordeaux, il s’attend à tout sauf à… ce qu’il va vivre en un temps record ! Ex-danseur au sang chaud, Éric refait sa vie depuis peu, après avoir abandonné derrière lui tout ce qu’il avait construit. Et si Théo était la nouvelle brique pour son nouvel édifice de vie ? 

SECOND ROUND (Passion au Manoir Pourpre 2) : Romance contemporaine. Depuis la disparition précoce de sa mère, Thomas a du mal à sortir de la dépression qui nimbe son quotidien. Pourtant, ce dernier se voit brusquement renversé après une nuit torride en compagnie de l’homme qu’il imaginait le moins dans son lit : Kyle, communément reconnu pour connaître plus de positions horizontales que n’importe qui… avec n’importe qui ! Les règles de Kyle sont simples : une fois, jamais deux avec le même homme. Cependant, chaque homme a ses démons, et Kyle n’y fait pas exception… Thomas succombera-t-il aux non-dits qui entourent cet homme ? Quelle réalité se cache derrière le sourire qu’il affiche ? 

LES HOMMES D’A COTE : Comédie. Fabrizio Moretti est vieux, fatigué, seul, bougon, énervé et, en prime, ses nouveaux voisins emménagent dans un boucan infernal. Jusque-là, ça pourrait être pire… Mais quelle n’est pas sa surprise en découvrant d’ailleurs qu’il s’agit de deux hommes ! 

A EN PERDRE HALEINE : Romance contemporaine. Eliott est acteur depuis tant d’années qu’il pourrait presque oublier le temps qui passe. Or, c’est bien ce détail qui le tient dans la course ! Quand il parvient à décrocher un rôle principal dans une nouvelle production, il est loin de se douter du sujet exact de ce film. Loin, également, de se douter à quel point tout va changer pour lui en rencontrant son partenaire de tournage, Gilles Schmitt. Sous l’œil des caméras, sauront-ils faire le bon pas, à travers leurs textes et leurs personnages ? A moins que tout ceci ne soit plus un rôle depuis longtemps… 

“A en perdre haleine” est d’ailleurs le petit dernier, qui est sorti le 16 avril ! 

  1. Un p’tit mot pour la fin ? N’hésite pas à nous donner les liens pour te suivre et nous procurer tes ouvrages ! 

Rêvez et osez ! On n’est jamais mieux servi que par soi-même, et parfois ça amène a de petites surprises… ♥ 

Si vous êtes curieux, vous pouvez me retrouver sur mes réseaux sociaux ! 

Facebook : https://www.facebook.com/neilgallenauteur

Instagram : @neil_gallen

Twitter : @Neil_Gallen

Un énorme merci à toi pour tes questions et ta gentillesse lors de nos échanges, c’est toujours un plaisir de discuter avec toi ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s