|38| Pour l’amour d’une Sasunnach d’Aurélie Depraz

Résumé : Ecosse, 1374

Pour apaiser les tensions scotto-anglaises de la fin du XIVe s., le roi d’Angleterre Edouard III offre en mariage, avec l’appui du monarque écossais, les trois plus belles filles nobles de son royaume aux trois plus puissants seigneurs d’Ecosse.

Ian MacAlistair, seigneur d’Argyll, a le mariage en horreur et ne porte guère les Anglais dans son cœur. Les Highlanders refusent l’idée même de cette alliance et Ian chérit sa liberté plus que tout au monde. Tiraillé entre raisons personnelles et géopolitiques, entre passé et avenir, sa tête et son cœur, Ian doit choisir : céder, et affronter les foudres de ses compatriotes, ou refuser, et déclencher l’ire du roi d’Angleterre.

En accueillant la jeune Anglaise aux charmes indéniables sous son toit le temps de discuter de sa décision avec les chefs de clan voisins, Ian rencontre son destin.

 

Nombre de pages : 99 (format A4 pdf) – 200 (papier)

 

Genre : Romance historique

 

Bon eh bien je remercie encore une fois Aurélie pour ce service presse qui nous aura donné un peu de fil à retordre. Fichue liseuse et ordi XD !

 

Que dire à part que j’ai encore une fois adoré son roman ? J’ai le droit de dire rien ? Parce que tout m’a plu. Je suis encore une fois partie en voyage d’époque aux côtés de Ian et d’Alannah (que je ne me trompe pas sur l’écriture de son prénom tout de même) dans leur sublime histoire quelque peu compliquée par moment. Je ne regrette tellement pas d’avoir choisi ce roman en SP qu’elle m’a proposé. Je dois dire que ça me donne envie de tous les lire. C’est tellement bien écrit…C’est pointilleux, c’est beau, ça vous fait passer un moment assez magique qui ferait rêver pratiquement n’importe qui !

 

Bon pour commencer, l’immersion dans le roman est rapide, nette et précise. Pas de place pour els descriptions interminables ni des informations redondantes ou inutiles. J’ai tout de suite accroché et comme l’autre, je l’ai lu d’une traite. Bon vous me direz…En ce moment je lis un livre par jour et toujours d’une traite…Mais je lis que des petites pépites que voulez-vous et que demander de plus hein ? Nous arrivons parfaitement à nous intégrer dans l’époque et le lieu, les Highlands ! Franchement même si je le dis souvent, les pages se tournaient toutes seules, et il était difficile pour moi de devoir poser ma liseuse et me couper dans mon élan pour aller manger.

 

Les descriptions sont toujours aussi agréables à lire parce qu’elles nous emmènent dans tous ces différents paysages, je me voyais galoper avec Alannah sur sa magnifique jument blanche et galoper comme ça à bride abattue sans penser à rien ni où aller, j’en ai particulièrement envie. De plus les informations historiques ne sont pas trop lourdes, et pas difficiles à comprendre. C’est posé et écrit dans le roman de manière à ce que toutes les informations soient accessibles à tous et à toutes ! En plus s’il y a des choses qu’on pourrait ne pas connaître ni comprendre, c’est expliqué en bas de page ! Eh oui rien ne semble laissé au hasard !

 

Les personnages…Je ne sais pas pourquoi c’est toujours le masculin qui l’emporte. Ian…Non mais sincèrement. Je sais qu’il n’y a pas de définition de vrai homme ou quoi mais bon sang qu’est-ce qu’il est agréable de trouver un personnage ainsi dans un roman ! Un peu brute de décoffrage par moment, protecteur, on sent une certaine puissance en lui et il avait l’air d’en « imposer » c’est-à-dire un certain charisme, un dirigeant qui dirige…d’une main de maître puisqu’il a su rallier pratiquement tout le monde à son mariage, perçu d’un mauvais œil par la plupart de ses alliés, et puis bien d’autres choses encore. Quant à Alannah, si on pense à une « sainte nitouche » ou comme utilisé dans le roman « une vierge effarouchée » on se rend compte que ce n’est pas tout à fait exact, c’est une femme forte qui ne plie pas face à l’adversité et qui sait s’affirmer tout en gardant et respectant les traditions de son peuple. Bien qu’elle ait eu des petits moment qu’on pourrait qualifier de moins bien moralement parlant, elle a toujours su passer outre sa différence…d’origine. Ce n’était pas toujours facile mais elle gardait la tête haute ! J’ai bien aimé le personnage de Noéllie (si je ne me trompe pas de nom ou d’écriture) suivante d’Alannah, qui restait toujours auprès d’elle. Je la trouvais simple et innocente mais aussi gentille.

 

Leur relation est belle aussi…Enfin tout est beau dans ce roman j’ai tout aimé. On pourrait dire qu’il se cherche un peu à la manière chien et chat qu’on nomme souvent, mais c’est touchant car chacun enfin de mon point de vu, a fait des efforts pour l’autre. Il était compliqué de se faire accepter pour Alannah alors qu’elle était « détestée » mais j’ai senti que Ian essayait de l’aider. Il lui a fait visiter son royaume, laissé un peu plus de liberté mais il restait sur ses gardes. Et puis l’action supplémentaire qui a changé le cours de leur vie, c’était très appréciable. J’adore quand il se passe quelque chose du genre. En plus cela permet de lier un peu plus les personnages et souvent de les faire se rendre compte de leur amour l’un pour l’autre. Celui-ci est déjà compliqué à comprendre pour chacun des personnages…Qu’un autre arrive en risquant de tout fragiliser. On passe par tous les états d’âme en les suivant dans leurs péripéties amoureuses !

 

Et la fin…Oh lala j’ai versé des petites larmes tellement j’étais touchée. C’est une fin digne de conte de fées d’époque. C’est trop mignon et en même temps…En fait non c’est vraiment juste mignon, et beau et magnifique et qu’est-ce que ça peut donner envie…C’est une fin…parfaitement parfaite !

 

Pour conclure : Encore un roman coup de cœur proposé par Aurélie ! L’histoire est très bien ficelée et nous donnerait presque envie de vivre la même. Les personnages, leurs états d’âme nous touchent au plus profond, nous vivons l’histoire avec eux et entièrement. La fin est tellement belle, elle correspond parfaitement à l’histoire. Les personnages sont bien développés, bien détaillés, ils sont réalistes tout comme le reste du roman. Le contexte historique rajoute un grand plus parce que j’ai trouvé ça plus authentique ! Franchement je vous recommande chaudement tous les romans d’Aurélie parce qu’en plus de vous faire voyager, ils vous font rêver !

 

Gros bisous !

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s