|72| Combat d’amour T1 de la haine au désir de Loraline Bradern

Résumé : Alinor est une damoiselle saxonne formée à toutes les tâches domestiques habituellement dévolues aux dames nobles mais elle est également dotée d’un fort caractère et rompue au maniement des armes, qualités bien peu féminines… Lors de l’invasion normande, elle prend en charge le fief familial pendant que son père et son frère partent au combat pour tenter de repousser les troupes de l’envahisseur.

Gauthier de Fougères, fidèle chevalier de Guillaume de Normandie, a pour tâche de prendre le fief de Thurston au nom de son sire. Il se heurte violemment à Alinor qui ne veut pas baisser les bras devant l’ennemi.

Prise entre sa fierté et ses sentiments comment Alinor parviendra-t-elle a se sortir de ce piège tout en sauvant ses gens et son coeur ?

 

Nombre de pages : 392 (numérique)

 

Genre : Romance historique

 

Merci beaucoup à Loraline pour ce service presse ! J’en suis ravie 😊

 

Alors alors le début, je ne sais pas si je n’étais pas totalement dans ma lecture ou si c’est dû au livre mais je ne suis pas tout de suite entrée dans l’histoire pour plusieurs raisons. C’était un poil longuet à cause de descriptions et passages narratifs un peu trop importants (pour moi) et aussi parce qu’il fallait poser des bases nécessaires à la compréhension tant historique que scénaristique du roman. Passé quelques pages, j’ai vite retrouvé une envie de dévorer ce roman ! Je crois aussi que le nombre de pages m’a freiné car j’avais peur de la migraine enfin bref on s’en fout XD ! Alinor m’a de suite plus même si j’ai été totalement charmée par Gauthier de Fougères. En même temps, on me dit romance historique je fonce. L’époque choisie pour ce roman est pour moi l’une des meilleures dans laquelle écrire une belle histoire d’amour ! Les rivalités entre Normands et Saxons…Sont tops ! J’en ai déjà lu quelques-unes sur cette époque et j’ai toujours adoré. Cette lecture ne fit pas exception à la règle d’ailleurs !

 

L’histoire est…géniale, elle est sublime, magnifique, belle, douce et piquante à la fois ! Nos héros sont en guerre continuellement l’un contre l’autre tout autant que leurs seigneurs (enfin on va dire ça comme ça) ce qui fait qu’on ne s’ennuie jamais. A un moment vers le milieu de l’histoire je me suis demandé comment on allait pouvoir passer justement de tensions continues à une romance un peu plus…ressentie plutôt qu’un jeu du chat et de la souris, et j’ai été agréablement surprise. Effectivement, au moment où je commençais à me dire « bon il faudrait que ça avance un peu » ou qu’il y ait un peu plus de punch je me suis retrouvée avec un super évènement (enfin super…A mon niveau de lectrice puisque les personnages n’ont pas forcément apprécié). Je ne vais pas résumer l’histoire, car je ne veux pas spoiler. Après ce début dont j’ai déjà parlé, nous avons le droit au choc entre Alinor et Gauthier qui ne cessent de se chercher, pas positivement. Alinor n’accepte pas l’occupation, et notre nouveau seigneur ne sait pas comment faire pour être entièrement accepté. Ce n’est que si la jeune femme l’accepte qu’il le sera. Seulement, malgré tout ce qu’il s’est passé ce n’est pas gagné et cela ne risque pas de l’être avant un long moment…Il y a de nombreux moments de doute, de remise en question, d’attaque, de choix à faire et de décisions douloureuses à prendre. Parfois nous avons aussi des moments de « presque » tendresse, de « joie » mais l’orage plane et n’est jamais bien loin. Tous comme les Normands moins « corrects ». Dans ce premier tome, l’historique est abordé avec brio, je ne juge pas la temporalité ni le réalisme bien que je pense que c’est vraiment contrôlé et réaliste (bon ok je viens de juger un peu mais chut XD) puisque je ne suis pas callée sur cette période historique malgré mes nombreuses lectures dessus. La romance est présente mais je ne qualifierais pas ça réellement de romance mais plutôt de tension romantique, voire…sensuelle parce qu’on ne sait pas sur quel pied danser au niveau de leur relation et ce, jusqu’à la fin du roman. Leur haine est bien plus ou moins passée au désir et laisse présager…De bien belles et sportives choses pour la suite !

 

Alinor, notre héroïne, est une jeune femme de caractère et même si elle pourrait être détestée…Je l’ai adoré. Elle est tellement têtue que cela m’a bien fait rire car elle a du punch, de la répartie et souvent cela fait sourire. On peut trouver une certaine forme de naïveté et d’innocence dans ses agissements parce qu’elle reste campée sur ses agissements, sur ses croyances et « fonce dans le mur ». Elle est entière, forte, courageuse et touchante. Je me demandais si nous allions la voir faiblir et sincèrement j’ai été heureuse que ce soit à cause de choses (que je ne citerai pas plus précisément en fait XD) comme on en a trouvé dans le roman. C’est une belle personne, qui a bien besoin de se remettre en question, d’évoluer et c’est ce que l’on constate tout au long de l’histoire. Elle a une prestance, un charisme né et j’adore quand elle gère tout d’une main de maître ! Quant à Gauthier…qu’est-ce qu’il subit avec Alinor, franchement il a plus que de la patience, c’est « monsieur patience ». J’aurais déjà perdu contenance devant elle, enfin je me serais certainement comportée comme elle dans une situation comme la sienne ! Cet homme est puissant, et sincèrement j’étais étonnée qu’il soit correct, et bon. C’est un homme pragmatique qui sait comment s’y prendre et un très bon personnage, surtout quand il y a une « petite furie » qui le fait constamment tourner en bourrique ! Les autres personnages m’ont bien plu parce qu’ils étaient importants pour le récit, les frères et sœurs d’Alinor étaient trop mignons surtout Geoffroy qui était un bon jeune homme en devenir. J’ai aussi remarqué le cousin du baron qui m’a je dois dire un peu tapé dans l’œil aussi ! Sincèrement j’ai vraiment hâte de lire la suite !

 

La plume de l’autrice est sensationnelle, je n’ai absolument pas vu le temps passer. Je l’ai parfois trouvée poétique, elle allait droit au but d’autres fois et le vocabulaire varié donnait une dimension un peu plus réaliste. Il n’y avait pas de faute de niveau de langue puisque ce dernier correspond parfaitement à l’époque choisie ! Je suis fan de la plume tout autant que du roman 😀

 

La fin ? Abrupte. Trop…Trop là ! J’ai carrément été prise de coup car je ne m’attendais pas à ce que cela soit à ce moment-là…C’est sadique, oui c’est le mot pour décrire ça, de terminer comme ça ! Je…Raah mais sérieusement ! En tout cas c’est une fin géniale parce qu’elle appelle réellement à une suite. Ce n’est pas une fin qui laisse supposer qu’il peut y avoir une suite tout comme ne pas y en avoir et les lecteurs seraient satisfaits. Là…Je ne suis pas satisfaite et je vais m’empresser de lire au plus vite le tome deux !

 

Pour conclure : Je n’ose pas dire que c’était un coup de cœur mais je vais dire que ce fut une lecture très proche du coup de cœur ! J’ai adoré tout ce qu’il s’est passé, l’histoire était vraiment bonne, et l’historique génialement maitrisé ! Le style de l’autrice est un délice à lire, alors n’hésitez pas ! La romance est belle, touchante et certainement loin d’être terminée. Elle ne fait que commencer alors je vous retrouve trèèèès rapidement pour vous donner mon avis sur la suite ! Un super premier tome en tout cas !

 

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

2 réflexions sur “|72| Combat d’amour T1 de la haine au désir de Loraline Bradern

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s