|185| Imagine-moi Tome 6 de Tahereh Mafi

Résumé : Juliette Ferrars.

Ella Sommers.

Où est la vérité ?

Où est le mensonge ?

Depuis qu’Ella sait qui est Juliette et ce pour quoi elle a été créée, les choses semblent s’envenimer. Elle se bat pour enfin lever le voile sur le passé qui la hante et doit faire face à un futur plus incertain que jamais, tandis que la frontière entre le bien et le mal – entre Ella et Juliette – devient de plus en plus floue

Alors que de vieux ennemis refont surface, la jeune femme n’est plus maîtresse de son destin…

Le jour d’expiation du Rétablissement approche. Et Ella devra choisir son camp.

Genre : Dystopie

Nombre de pages : 445 (papier)

Merci énormément aux éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce service ! Quelle peur j’ai eu quand j’ai cru l’avoir raté ! Finalement j’ai eu la merveilleuse surprise de le retrouver dans ma boîte aux lettres !

Avant de commencer réellement cette chronique, il faut simplement que je vous rappelle qu’Insaisissable est une de mes sagas favorites qui se termine aussi cette année (2020) comme Red Queen (par contre elle, c’est après trois ans d’attente pour le dernier tome). Malgré mon avis, que vous lirai juste après, c’est un déchirement pour moi de laisser six sept ou huit ans d’émotions aux côtes de tous les personnages et j’ai évidemment…lâché ma petite larme…Enfin bref, place à mon avis mes petites coccinelles !

Le début m’a surprise. Complètement et même carrément déboussolée. Peut-être n’avais-je plus les souvenirs des tomes précédents, ni des enjeux qu’il y avait mais…Oui…J’ai été totalement perdue. Je ne comprenais pas grand-chose, il y avait tellement d’informations que j’ai dû tout replacer plus ou moins dans l’ordre même si aujourd’hui encore, je me pose des questions sur cette « introduction ».

On arrive dans l’histoire, deux jours après la dernière catastrophe. Seulement nous avons le droit aux points de vue de Juliette—Ella, et Kenji. J’ai eu du mal à accrocher, il se passait énormément de choses mais je n’arrivais pas à m’intégrer à l’histoire. Je n’ai pas réussi à retrouver ce qui me plaisait tant dans les livres précédents, surtout la première saison. Je n’ai pas su m’immerger totalement dans le récit, et pour vous dire à quel point j’ai eu du mal…J’ai même pensé furtivement à l’abandonner. Mais abandonner ma saga favorite n’était clairement pas envisageable ! Je ne suis pas mécontente de l’avoir lue jusqu’au bout parce que je l’aurais regretté si je ne l’avais pas terminé…Cependant ce fut vraiment une lecture en demi-teinte, même si j’hésitais à dire une déception. Tout au long du roman, nous n’avons quasiment que des retournements de situation, mais à force de se retourner, je ne savais plus où était le bon sens. Il y avait de l’action ça c’était clair, il n’y avait pas de quoi s’ennuyer et pourtant…J’avais du mal. Je n’arrivais pas à accrocher aux points de vu de Kenji, un personnage que j’appréciais énormément mais le ton de ses pensées était parfois trop…Simple ou léger pour les horreurs des situations pointées. Et puis, c’est un peu le même schéma que dans les tomes précédents, c’était un peu du déjà-vu bien que la première saison laissait beaucoup de questions à sa fin. J’ai trouvé que c’était parfois le fouillis. Lorsqu’il n’y avait pas d’actions, je m’ennuyais un peu. C’était beaucoup de blabla pour décider ce qui allait être fait alors qu’on savait pertinemment qu’il ne prendrait pas la pire décision. Et pendant l’action, j’étais perdue. C’est plus ou moins après les deux tiers du roman, que j’ai réussi à me plonger un peu plus dedans. Lorsque Juliette était dans les mains d’Anderson, c’était plus intéressant pour moi-même si nous n’avions pas assez de « matière », enfin pas assez d’émotions. C’était normal vu la situation mais tout de même. Après j’ai bien aimé entrer un peu plus dans la tête de Juliette, découvrir le monde du Rétablissement et la folie du père de Warner et des garçons. Ces moments scientifiques me plaisaient, j’en aurais bien eu un peu plus avec l’intégration de certains personnages mais bon, c’est à partir de là que je m’y suis plus intéressée. Et puis…J’aurais adoré le point de vue de Warner…ça aurait ajouté un petit quelque chose je pense ! Parce que ça aurait été vachement intéressant de voir tout ce que notre petit bookboyfriend préféré se sentait…L’histoire était bien mais je n’ai pas su m’accrocher pour l’entièreté !

Les personnages…Eh bien, je ne saurais pas trop l’expliquer mais j’ai pas vu grande évolution. Ça tournait un petit peu en rond. Juliette a changé, puis redevenu elle, Warner est redevenu celui qu’il était plus ou moins. Kenji lui…eh bien il était très intéressant mais…non. Non je n’y arrivais pas vraiment, même pas du tout…Je ne retrouvais vraiment pas ce que j’avais aimé, et j’en étais déçue. J’aurais tellement voulu être excité par découvrir la suite des aventures des personnages mais plus je lisais…Moins j’en éprouvais une forte envie. Je voulais tout de même voir comment ils finissaient plus ou moins tous ensemble et j’ai été heureuse de la découvrir au final.

Le style de l’autrice était toujours agréable à lire mais je trouvais qu’il y avait moins d’émotions, de sentiments et j’ai moins accroché. Mais ce n’est pas pour autant que c’était mauvais, loin de là, mais je n’avais pas forcément l’impression de lire ma saga favorite. Après c’était quand même bien à lire évidemment !

La fin était étrange. Tout s’est bousculé, puis l’épilogue m’a paru totalement à côté de l’ambiance générale de tout le roman. C’était décalé, mais beau, amusant, frais…Et vraiment sur un ton totalement singulier. Ça changeait tellement que j’en ai été aussi perturbée. Mais c’était une belle fin, je ne la voyais pas du tout comme ça…Mais c’était beau.

Pour conclure : Je n’ai pas dressé un sublime tableau de ce roman tout simplement parce que j’ai été déçue, enfin…Pas déçue mais ce fut une lecture absolument mitigée. Je n’ai pas retrouvé ce que j’avais adoré dans les tomes précédents et surtout la première saison qui est de loin, pour moi, la meilleure. Je rappelle évidemment que ce n’est que mon avis. Je trouvais que ça manquait de profondeur, d’émotions, de sentiments. J’avais envie de vibrer comme dans les autres tomes mais ce ne fut pas le cas. Il se passait tellement de choses d’ailleurs, que j’en étais perdue totalement. Pour autant, j’ai bien aimé le lire, surtout après le deuxième tiers où les choses ont commencé à m’intéresser un peu plus. Je vous recommande quand même la saga…Mais…Punaise je me déteste de vous faire ce petit « pour conclure » assez négatif, mitigé ! Sincèrement c’est une des meilleures sagas que j’ai jamais lu…raaah ! Lisez-la ! Moi je vais la relire toute entière sur un mois je pense. Je pense que ça m’aidera à apprécier ce dernier tome puisque je n’aurais peut-être pas « perdu » le fil. Ou alors…j’avais besoin de piqûre de rappel ! Enfin bref, commencez par le tout premier tome…et lisez tout d’un coup !

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

2 réflexions sur “|185| Imagine-moi Tome 6 de Tahereh Mafi

  1. Steven dit :

    Personnellement, j’ai vraiment apprécié cette conclusion et à l’inverse de toi, j’ai été ravi de suivre le point de vue de Kenji.
    Après il est vrai que cette trilogie diffère totalement de la première.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s