|67| Astres et Cendres d’Elin Bakker

Résumé : « Tu es une braise, tu es un incendie fou, tu es faite d’astres et de cendres ».

Sa nouvelle vie a commencé au milieu du sang et du feu.

Deux longues années se sont écoulées depuis la nuit pendant laquelle Anissa a été enlevée par d’étranges individus.

Piégée dans une cage dorée peuplée par la cour du Duc Galves, la jeune rebelle tente de retrouver à tout prix sa liberté.

Toutefois, des forces obscures hantent les souvenirs de son passé.

La destruction arrive et le compte à rebours a déjà été lancé.

Personne ne pourra échapper à l’orage qui se forme…

 

Nombre de pages : 354 (papier)

 

Genre : Fantasy (New)

 

Saluuuuuuuuuuuut ! Je vais vous embêter encore ! Eh oui j’ai tenté de rattraper mon retard de lecture et de chroniques mais je peine ! Enfin bref aujourd’hui je viens vous présenter un roman qui n’est pas encore en édition, mais que vous pourrez acheter prochainement :p Du coup moi j’ai eu le droit à un exemplaire unique et non je ne le vendrai jamais héhé ! Il est magnifique ! Passons au vif du sujet non ?

 

Le début de ce roman est loooong, vraiment très long car il y a énormément de descriptions. Erin pose les bases de son univers particulier et original. On ne découvre justement pas complètement l’univers puisque nous restons plutôt centrées sur les pensées éparpillées d’Anissa, notre héroïne au passé bien particulier tout comme ses capacités. On reste dans sa tête et comme elle est à la recherche de qui elle est ainsi qu’un peu plus de liberté, nous sommes perdus avec elle.

 

Pour l’histoire, donc comme je l’ai dit ce n’est pas que le début qui est long c’est une bonne partie du roman malheureusement bien qu’on puisse comprendre que ce soit une certaine nécessité afin de placer des bases autant pour les personnages, la situation (de l’héroïne, géo-politique etc) que l’univers qui me parait très bien construit et avec plein de petites choses que même après notre lecture nous ignorons encore. Au fil du roman, nous comprenons l’enjeu qui n’est pas comme dans toutes les fantasy ou romans du genre on va dire. Elle se cherche oui, elle est beaucoup plus spéciale qu’elle ne le pense oui aussi mais elle veut juste une chose : sa liberté. Peu importe ce qui se dressera sur son chemin, j’avais la ferme impression qu’elle l’obtiendrait. Et vu ce que je sais de la saga (sans l’avoir lu en entier héhé merci Elin), je crois que j’aurais peut-être raison mais ça je le saurais dans les prochains tomes. Le roman est découpé en plusieurs parties mais qui ne font vraiment pas la même taille plus ou moins. On constate que la première prend la moitié du roman tandis que les deux autres se partagent plus ou moins équitablement ! J’ai bien aimé la deuxième partie puisqu’on explore un peu plus l’univers et que l’héroïne est en étroite collaboration (quels jolis mots pour décrire la situation) avec Daran un personnage que j’affectionne tout particulièrement et qu’Anissa est moins centrée sur elle-même. En effet, elle a découvert qui elle était et sa réaction est toutefois étrange comme avec un manque de sentiment (mais je ne dis rien de plus là-dessus puisque j’en ai eu la raison tout droit de l’auteure :p) ! Je parlerai de la dernière partie lorsque je parlerai de la fin du roman puisque c’est ce à quoi elle correspond le plus pour moi.

 

Pour les personnages nous avons : Anissa, Lenn, Daran et deux trois autres aussi. Le Duc et une aide précieuse pour Anissa mais je ne me souviens plus bien du prénom (honte à moi) ! Anissa…On est constamment dans sa tête, parfois ses réactions, ses pensées sont pas insupportables mais elle est parfois agaçante car elle est centrée sur elle. Pourtant elle se montre courageuse, forte bien que sa carapace et tout ce en quoi elle croyait s’effondre petit à petit à cause de vérités qu’elle n’avait pas prévu ! On sent une certaine tension romantique entre Lenn, son protecteur et Anissa bien que cette dernière ne soit pas exploitée dans ce tome-là. Lenn est profond, mystérieux et sombre. Il est le bras droit du Duc qui retenait Anissa (enfin la retenait ou l’avait sauvé tout dépend le point de vue). Je l’ai beaucoup aimé parce que je sentais un peu la tendresse qu’il éprouvait pour la jeune femme et que cette dernière était plus qu’une « mission » ou un « devoir ». Tandis que Daran…Ah celui-ci. On ne le connaît pas tant que ça, mais pourquoi il est vraiment intrigant. Plus que tous les autres je dirais, et pour moi évidemment. J’ai beaucoup aimé ceux qui sont arrivés sur la fin du roman car il y avait plus d’actions, plus d’interaction et cela rendait le récit beaucoup plus vivant !

 

Le style de l’autrice est tout simplement magique ! Sincèrement j’ai beaucoup aimé même s’il y avait trop de descriptions, là n’était pas vraiment une question de plume. En effet, sa manière d’écrire, de décrire, de faire passer les émotions était tout à fait réussie ainsi qu’adaptée au genre de son roman. J’ai très hâte de lire la suite mais aussi de la découvrir à travers d’autres romans car j’ai beaucoup accroché à sa plume. C’est poétique, et magnifique. Des phrases ont réussi à me toucher car elles ont touché juste et sont applicables à notre époque et surtout notre société. Evidemment je ne les ai pas notées mais ne m’en voulez pas !

 

Bon eh bien nous voilà à la fin, la troisième partie du roman. Pour moi c’était la meilleure mais j’aurais aimé la voir un peu avant du coup car le rythme de l’histoire n’était plus le même. Plus rapide, plus intéressant car nous comprenions mieux les enjeux, la quête et d’autres choses. Jarlin est un personnage clé je pense, qui va débloquer pas mal de choses, qui va aider Anissa. Cette dernière a bien évolué, elle se rend compte qu’elle n’est peut-être pas seule bien que sa « race » soit dure à porter et sa « magie » dure puisque particulièrement dangereuse et puissante. Bon et puis la fin…On peut pas finir comme ça…Ca donne beaucoup trop envie de lire la suite !

 

Pour conclure : C’est un livre dont j’ai beaucoup apprécié la lecture aussi, sa couverture est particulièrement sublime tout comme la plume de l’autrice qui m’a charmée dès les premières lignes ! Ce premier tome pose les bases de l’univers tout comme de la saga car nous sommes largement bien abreuvés d’informations sur ce dernier et cette dernière ! Les personnages sont intrigants, mystérieux et je pense que c’est une touche propre à l’univers. Nous n’avons pas tout découvert mais la suite promet de ne pas être ennuyante du tout ! N’hésitez pas à vous lancer dans cette lecture et encore merci à Elin pour cette très belle histoire (et cet exemplaire unique niark niark) !

 

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice !

Une réflexion sur “|67| Astres et Cendres d’Elin Bakker

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s