|207| Sorcery of Thorns de Magaret Rogerson

Résumé : Tous les sorciers sont maléfiques.

Elisabeth, élevée au milieu des dangereux grimoires magiques d’une des Grandes Bibliothèques d’Austermeer, le sait depuis son plus jeune âge. D’ailleurs, peu de temps après le passage à la bibliothèque du sorcier Nathaniel Thorn, un des ouvrages se transforme en monstre de cuir et d’encre, semant mort et destruction. Et c’est Elisabeth qui se retrouve accusée de l’avoir libéré. Forcée de comparaître devant la justice à la capitale, elle se retrouve prise au cœur d’une conspiration vieille de plusieurs siècles.

Bien malgré elle, elle n’a d’autre choix que de se tourner vers son ennemi Nathaniel, et son mystérieux serviteur, Silas.

Car ce ne sont pas seulement les Grandes Bibliothèques qui sont en danger, mais le monde entier… et face à ce terrible complot, Elisabeth va devoir remettre en question tout ce qu’elle croyait jusqu’ici, y compris sur elle-même.

Genre : Fantasy Young-Adult

Nombre de pages : 570 (papier)

J’avais suuuper hâte de lire ce roman et c’est grâce à une LC organisée sur instagram par @lesreveriesdemademoisellem que je m’y suis enfin mise ! Donc merci à toi si tu vois cet avis et puis en plus de ça…C’était vraiment trop cool !

Je dois avouer…Qu’au début, je n’étais clairement pas convaincu parce qu’il y avait pas mal de répétitions sur le prénom de l’héroïne alors qu’elle aurait pu être désignée autrement. Du coup, je faisais une fixette dessus jusqu’à ce que l’histoire soit plus intéressante que ce petit désagrément. Et franchement…Les pages se tournaient toutes seules. C’était super agréable et entraînant à la lecture. Je voulais rencontrer tous les personnages de ce roman, partir à la découverte de toute cette magie, de ce bel univers qui se dessinait peu à peu.

Pour parler de l’histoire, je vais commencer par saluer le travail de l’autrice sur son univers parce qu’il est littéralement fantastique dans les deux sens du terme. C’est un monde que je trouve unique par ses Grandes-Bibliothèques mais aussi la particularité des livres. Cette partie était super intéressante même s’il est vrai qu’on pense rapidement au livre dans Harry Potter qui est caché sous son lit, dont évidemment je n’ai plus nom. J’ai adoré tout ce mystère qui entourait justement ces grimoires, avec le fait qu’ils puissent se transformer et qu’ils sont rangés par « puissance ». Il était assez amusant de se rendre compte aussi que toute une société vit en dehors de ces bibliothèques magiques. Comme Elisabeth, on le découvre plus ou moins au même moment bien qu’on s’en doute. Il y a quelques petites explications sur certaines informations qui font assez « gros » …Assez improbable mais au moins il y a plus ou moins une raison qui est donnée (Elisabeth, poux des livres). En réalité, je ne peux pas dire absolument tout ce qui m’a plu ou pas, sinon je spoilerai et j’en ai déjà dit assez pour certaines choses ! J’ai aimé qu’il y ait des créatures magiques, qu’on ne mélange pas sorciers avec le reste de la magie. L’histoire n’a pas eu une quelconque longueur, c’est assez bien réparti et très bien rythmé de mon humble avis. Les descriptions présentes sont au top, j’ai beaucoup aimé parce que j’arrivais particulièrement bien à m’immerger, à tout imaginer. Je voyais les grimoires, la ville, c’était un parfait petit film dans ma tête et c’était génial ! Cela fait assez longtemps que je n’avais pas vécu ça. En plus de ça, il y a toujours beaucoup de mystère, même s’il est vrai que cela a un petit côté prévisible, ou on pourrait s’en douter. Je n’ai pas vu un moment creux et sincèrement l’addiction à ce roman était bien présente…Si bien que j’en ai terminé la lecture…Avant les autres. Je n’étais pas la plus en avance mais bon ! Enfin bref, tout ça pour vous dire que c’est un roman à lire !

Pour les personnages, je n’en parlerai que de trois spécifiquement et je terminerai par mon préféré ! Commençons par Elisabeth, notre « héroïne ». Comme dans pas mal de fantasy c’est plus ou moins « l’élue », celle qui se découvre au fur et à mesure du roman, qui met les pieds dans tout un engrenage, qui veut sauver le monde, ou l’univers quoi qu’elle en risque. Il était amusant de la voir découvrir le monde en dehors des murs de sa Grande Bibliothèque même si parfois, je me suis dit… « Non, tu ne peux pas tout faire seule. ». Et d’autres…Je n’avais pas l’impression qu’elle venait d’en sortir. C’est une jeune femme profondément courageuse qui a, je trouve, une très belle évolution. Il est vrai que sa « relation » avec Nathaniel était étrange, parfois pas très compréhensible et d’autres…Carrément. Puis à la fin, ce fut rapide aussi. Quelque part j’ai été dérangée par tout ça mais d’un autre, pas vraiment puisque je le comprenais. Parfois, l’amour, une relation se définit par quelques petits gestes, petits regards, ça suffit. Enfin bref, parlons de Nathaniel maintenant. Je l’ai adoré…Pas autant que le dernier personnage que je vous présenterai mais je l’ai beaucoup aimé. Le sorcier était intéressant par son passé, son histoire et comment ça l’a affecté. Ce que j’ai adoré avec lui, c’est que malgré sa surface dure comme du cristal…Presque impénétrable, on voyait les fissures, on les découvrait au fur et à mesure. C’est un personnage qui a beaucoup appris des évènements, qui a lâché prise, qui a pas mal évolué aussi. Donc si certain(e)s ne l’ont pas encore compris, le personnage que j’ai préféré est…Silas. Notre cher démon… Il était intriguant, froid, puissant, charismatique…Je l’ai trouvé absolument formidable. J’ai adoré le suivre, j’ai adoré découvrir son évolution qui est la moins évidente des trois, la plus compliquée d’ailleurs…Un autre petit point…Je n’avais pas du tout l’impression d’avoir des adolescents par leur comportement, leur maturité, à part lorsqu’on nous rappelait leur âge !

Au niveau du style…Mise à part les trop nombreuses répétitions du prénom d’Elisabeth au début, enfin tout au long du roman d’ailleurs, tout baigne. En effet, l’autrice, (ou à la traduction, je ne sais pas) aurait pu remplacer son prénom par « la jeune femme », « la brune », « l’adolescente », « la fille de la Grande Bibliothèque » ou d’autres choses comme ça. Là n’est qu’évidemment mon avis. Et du coup tout le reste était vraiment chouette. Ça se lit absolument tout seul. Les descriptions sont au top, l’immersion dans l’univers est formidable. C’est bien écrit, c’est assez précis, il n’y a pas trop d’informations d’un coup ce qui nous permet de bien tout comprendre correctement.

La fin est bouleversante, formidable. Tout s’est très rapidement accéléré, tout a été chamboulé. J’ai adoré ! J’ai aussi trouvé ça assez mignon…Et beau. Franchement, pour un roman dans un univers aussi grand que celui-ci…En one-shot, c’est une réussite ! Ce n’est pas facile puisqu’il doit y avoir plein de points à dévoiler mais là, je tire mon chapeau !

Pour conclure : Pas un coup de cœur mais presque ! Quelques petits points m’ont un peu dérangé comme des répétitions sur les prénoms des personnages qui auraient pu être évitées, mais aussi l’âge de ces derniers qui ne ressortaient pas vraiment. Je sais bien que dans ce genre d’univers, avec ces responsabilités, il faut toujours être plus « mature » mais je sais pas, j’ai tiqué. Bon…j’ai quand même adoré ma lecture et c’était super sympa de le lire avec d’autres personnes dans ce qu’on appelle une lecture commune ! L’univers est franchement suuuuper original ! J’ai adoré l’histoire des grimoires et des Grandes bibliothèques avec ce monde extérieur rempli de magie ! Les personnages sont vraiment bons, j’ai adoré Silas, vraiment énormément adoré et je crois qu’on s’est plus ou moins toutes accordées sur ce point. Les intrigues sont très intéressantes, bien développés, le rythme du récit est au top lui aussi et la fin…Une magnifique apogée pour le roman ! Il le conclut magnifiquement bien !

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s