|44| L’amour, la mer, le fer et le sang d’Aurélie Depraz

Résumé : Côtes danoises, hiver 865.

Sven aime la mer. Il aime les raids, il aime les femmes, il aime son peuple et l’aventure mais… depuis peu, il se prend à rêver de semailles et de moissons, de terres et de cultures et, pourquoi pas, d’une femme, d’un foyer, d’une famille.

Une grande expédition est prévue au printemps. Les rives anglo-saxonnes. Cela tombe bien ! Il paraît que leurs femmes sont belles et leurs terres fertiles. C’est décidé : il en sera. Une épouse, une ferme, un commerce florissant vers le Jutland, et à lui le bonheur d’une vie nouvelle !

Mais quand on n’est rien d’autre, aux yeux de la femme de ses rêves, qu’un païen, un barbare, un envahisseur aux mœurs cruelles… quand on est l’amant d’une femme jalouse et le sujet d’un roi cupide… l’entreprise s’annonce difficile ! L’histoire d’un amour improbable au temps des grandes invasions vikings.

 

Nombre de pages : 175 environ (numérique)

 

Genre : Romance historique

 

Merci encore une fois à Aurélie pour sa confiance et de m’avoir confié un troisième de ces romans !

 

Alors c’est toujours une romance historique mais j’ai trouvé que c’était beaucoup plus accès sur l’historique, surtout dans le début du roman puisqu’on le trouvait séparer par plusieurs points de vue, enfin si je peux dire ça comme ça. Au début, on a un côté très historique avec Sven qui est plus dans la conquête, et de l’autre Aalissia, douce jeune femme qui se débat pour sauver sa ferme. Le premier point qui m’a fait tiquer (pas en mauvais bien-sûr) c’était de plonger dans le monde viking. Oui parce qu’on parle de Ragnar Lothbrock, d’Ivar et des autres frères de ce dernier. Sur le coup je me suis dit…Ah mais je connais tout ça. Eh bien évidemment puisque j’ai vu la série Viking (je me suis arrêtée à la S4) qui retrace la vie du célèbre Ragnar mais aussi de ses fils ! Ce qui est amusant et très intéressant c’est que nous découvrons dans ce roman, l’après-Ragnar si je peux parler ainsi. Et j’avoue que c’est ce côté historique que j’ai beaucoup apprécié ainsi que la prise de l’Est-Anglie si je ne me trompe pas ! Je ne savais même pas d’ailleurs que cela avait existé ainsi ! Tout ça pour dire que dans ce roman, j’ai trouvé le côté historique peut-être un peu plus poussé que dans les autres car nous ne commençons pas « directement » la romance par un mariage plus ou moins arrangé. Cela change des autres romans bien que je les ai tout de même préférés à celui-ci !

 

Ce côté historique passé, nous découvrons les personnages avec grand plaisir, leurs envies, comme leurs histoires. Aalissia doit faire face au décès de son père qui lui a laissé une ferme et deux jeunes frères dont elle doit s’occuper. Ce n’est pas facile d’autant plus qu’un homme lui rôde autour et qu’elle veut réussir toute seule. C’est une femme forte qui aimerait peut-être être un peu plus indépendante mais je ne veux pas trop m’avancer dessus pour éviter de dire une bêtise ! C’est aussi une femme douce, on pourrait presque dire encore un peu juvénile, ou une enfant qui a dû grandir trop vite. Elle m’a touché par sa pureté, son innocence et sa manière de protéger sa famille. Sven lui, est un viking. Pourtant il rêve de se poser, il rêve de se trouver des terres fertiles, une femme et de fonder sa famille. J’ai trouvé ça original car cela change notre façon de percevoir les vikings. Je les voyais comme des gros durs, qui aiment se battre, qui aiment le sang, la violence et tout ce qu’on pourrait associer à ça. En réalité, ce n’est qu’une sorte de guerriers comme on l’apprend dans le roman. Je ne me souviens plus du nom mais j’irai chercher de nouveau. Et c’est un homme dur, ça oui mais en même temps j’ai trouvé dans sa manière d’agir une certaine forme de respect, c’est un homme droit aussi. Il ne me semble pas irréfléchi et plutôt malin même très malin d’ailleurs.

 

L’histoire entre les deux ne commence pas forcément de la bonne manière, et pourtant cela se finit d’une façon que j’ai adoré mais j’en parlerai après. Au début, Sven est l’envahisseur, Aalissia subit toute la troupe comme le reste du village si je ne me trompe pas. La manière dont ils sont réunis, dont leur histoire commence réellement, me plaît, m’a beaucoup plu parce que cela m’a surpris et j’ai trouvé ça très mignon. Et au final, je les trouve très bien ensemble parce qu’ils s’aident dans leur objectif propre à chacun. Dans ce roman, vous ne verrez pas deux héros qui se tombent dans les bras directement, vous les verrez se repousser, ne pas céder à l’irrésistible et en même temps vous découvrirez une magnifique histoire d’amour qui risque d’en faire rêver plus d’un et plus d’une bien qu’elle reste historique donc que les mœurs et coutumes ne soient plus les mêmes ! Tout ça pour dire que j’ai bien aimé aussi et que c’était très bien mené aussi !

 

Le style de l’autrice me plaît toujours autant bien qu’il m’ait semblé qu’elle était un plus « ferme » enfin je ne sais pas comment dire mais elle n’était pas tout à fait pareil aux autres et cela ne m’a pas dérangé ! J’aime toujours autant découvrir ou redécouvrir l’histoire grâce à sa plume précise mais assez légère pour que nous puissions tout comprendre. Les descriptions étaient très bien ficelées, autant dans les sentiments, les lieux, les personnages, la situation enfin tout ce genre de points-là ! Si la plume d’Aurélie vous fait encore hésiter eh bien je vous conseille de ne plus hésiter justement car vous n’avez rien à craindre ! En plus, ce qui est génial c’est que tout ce que vous pouvez ne pas comprendre vous est expliqué en note de bas de page 😊

 

Concernant la fin de l’histoire, c’est toujours un vrai régal de la lire parce que je sais que ce sera presque doux, mignon et que mon cœur se serrera de quitter les protagonistes et leur vie ! Dans ce roman, j’ai même ris parce que sincèrement la fin était vraiment amusante (épilogue) ! J’aime retrouver la magie de l’amour « vrai » dans une fin qui nous donne de l’espoir et qui nous redonne goût à l’amour !

 

Donc pour conclure ma chronique d’un troisième roman d’Aurélie :  C’est encore un très bon roman écrit par Aurélie. Ce récit nous plonge au temps des Vikings avec précision et je suis sûre que pratiquement tout le monde aura les références historiques pour comprendre certains personnages évoqués ! Sven a su conquérir mon cœur (oui bon j’exagère un peu mais je l’ai beaucoup aimé) car c’est un viking que j’avais bien envie de qualifier de « sensible » vous comprendrez pourquoi en lisant ! Aalissia a un prénom que j’adore et puis elle est très intéressante à découvrir et surtout quand on voit sa belle évolution ! J’ai adoré la fin parce que c’était trop mignon et amusant et que je fonds toujours avec une fin comme ça ! C’est une romance que j’ai moins appréciée que les deux autres lus mais sincèrement je vous la recommande aussi parce que je pense sincèrement qu’il manque de ce genre de romance dans nos rayons lecture !

 

Gros bisous

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s