|60| Comme si tout recommençait de Léa Wiazemsky

 

Résumé : Pour ses 40 ans, Barbara n’a qu’un souhait : que son compagnon lui  » offre  » cet enfant qu’elle désire plus que tout. Mais à quelques jours de son anniversaire, il la quitte pour une autre. Désespérée et convaincue de devoir faire le deuil de l’amour et de la maternité, Barbara plaque tout, direction Antibes. Malgré sa détresse, elle a suivi les conseils de sa meilleure amie et postulé au poste de directrice d’une résidence pour personnes âgées, que contre toute attente elle a obtenu. Au contact de ses nouveaux pensionnaires, elle découvre une lumière, une force de vie qui l’aideront à comprendre qu’il n’est jamais trop tard pour être heureux.

 

Nombre de pages : 363 (papier)

 

Genre : Romance contemporaine

 

Je remercie les éditions Michel Lafon pour ce nouvel envoi !

 

On sent dès le résumé que ce roman va nous tirer les larmes aux yeux ou nous faire passer par moults émotions. Dès le début, l’autrice réussit à installer une ambiance douloureuse par rapport aux envies, besoins de notre héroïne. Barbara est brisée au début, on sent qu’elle ne sait pas comment remonter la pente. J’ai beaucoup apprécié ce début même si je me suis longtemps demandé où est-ce qu’on allait bien que je me suis doutée de la fin avant qu’elle n’arrive.

 

Barbara est un personnage torturé, qui ne sait plus où elle va puisqu’on lui fait perdre tous ces repères rapidement alors qu’elle s’attendait à aller mieux, à ce que tout aille comme elle l’avait prévu, ou plutôt comme on le lui avait promis. J’ai beaucoup apprécié cette personne parce que malgré sa mélancolie, elle restait humaine. Je l’ai trouvée mignonne à avoir peur des personnes âgées et ses relations avec eux étaient jolies, pures. Les autres personnages sont vraiment touchants, ces séniors ont tous une plus ou moins belle histoire mais leur âme franchement est restée sublime. On y trouvait le « vieux grognon » qui ne demande qu’à être aimé, la dame qui ne demande qu’une amie et ne plus être seule, celle qui a perdu son mari et qui attend la mort. Toutes ces histoires ne sont pas dures moralement à suivre, elles sont belles et même si la mort est quelque chose qui fait peur, on pouvait y trouver une certaine beauté en fonction des personnages. Suivant comment c’était expliqué et les caractères de chacun. Théo est un personnage qui arrive bien après le début même s’il est évoqué depuis le début du roman. On se demande qui il est, son caractère mais au lieu de le voir tel qu’on a essayé de nous le faire voir, on s’aperçoit que c’est un gentil garçon.

 

Concernant l’histoire, je l’ai trouvée touchante par les thèmes qu’elle abordait bien qu’il ne se passe vraiment pas grand-chose. C’est une histoire assez plate selon mon avis. En réalité, tout arrive dans les cinquante dernières pages si je ne me trompe pas. Le dénouement, la fin fin, l’accomplissement du personnage principal. Théo est le personnage qui pour moi vient bousculer l’histoire même si c’est très long avant son arrivée, c’est celui qui « change la donne » seulement il arrive après plus de la moitié du roman ce qui est vraiment dommage. C’est une histoire d’amour mais aussi d’amitié, de remise en question, et sur les personnes âgées en maison de retraite. On dirait une colonie de vacances pour séniors et c’est amusant par certaines manières. C’est justement trop centré sur les résidents car nous avons plein de chapitres dessus alors que le résumé nous fait penser que l’histoire tournera majoritairement sur Barbara or c’est faux. J’aurais aimé qu’il y ait la rencontre entre T et B plus tôt parce que cela aurait permis que l’histoire bouge un peu plus tôt et approfondir leur relation justement. Elle mérite d’être beaucoup plus approfondie et pas nextée en ellipse de plusieurs et nombreux moi. On trouve plusieurs points de vue dans l’histoire sans aucune indication sur le fait qu’ils aient changé. Ah moins que j’ai mal vu, je ne savais pas si c’était une des résidentes qui parlait, Barbara, Alain ou Théo. Il aurait fallu marquer un peu plus la temporalité du récit. En bref pour moi c’est une histoire vraiment sympa à lire, douce, magique, poétique et encore une fois particulièrement touchante même si parfois elle restait douloureuse à lire.

 

Parlons maintenant du style de l’autrice. Sa plume est agréable à lire, poétique et je ne sais pas comment l’expliquer mais presque musicale parfois. Le vocabulaire reste simple, et le style d’écriture est adapté à tous les âges donc n’hésitez pas à vous lancer ! J’ai beaucoup accroché à son écriture donc je pense que je lirai d’autres de ses romans.

 

La fin est très belle mais trop rapide. On ne sait pas comment tout cela peut être arrivé, si réellement comment cela a évolué entre nos deux tourtereaux. Et le roman se termine un peu en mode « tout est bien qui finit bien » comme dans un conte de fées Disney. C’était tout de même très mignon.

 

Pour conclure : Ce fut une lecture vraiment agréable. Le parcours de chaque personnage est très touchant, l’histoire plutôt bien construite même si comme je l’ai dit il ne se passe pas grand-chose du tout. La plume de l’autrice est très belle à lire avec des thèmes durs abordés. Nous avons aussi le droit à une belle fin. Je conseille ce roman pour passer un bon moment de lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s