|134| Les dragons de l’impératrice d’Alice Sola

Résumé : « La princesse Turandot était maudite. Elle était née avec un démon dans la tête. »

Au cœur de la cité impériale, entre les paravents, les ombrelles et les coiffes des nobles dames, rôde un murmure, prémisse d’une terreur sans nom. La Princesse Turandot cache le monstre qui l’habite dans le sang et la cruauté tandis que l’empereur, son père, détourne le regard. Dans l’ombre, l’avènement du démon approche.

Les chemins de trois héros vont s’entremêler et croiser celui de la Princesse Cruelle. Destinée, chance ou malédiction ?

Hua Mulan, qui dissimule sa féminité depuis des années, le Général de guerre Shen et Calaf, le prince déchu, devront chercher ce qu’on ne peut trouver pour tenter de délivrer l’héritière et le peuple. Mais l’empire, coupable et corrompu, peut-il seulement être sauvé ?

 

Genre : Réécriture de conte/fantasy

 

Nombre de pages : 347 (numérique)

 

Merci énormément aux éditions Magic Mirror de m’avoir confié ce service presse et d’être revenu vers moi pour me le proposer 😀

 

Etrange, intrigant sont deux mots que j’utiliserai pour définir ce début de roman. Il y a pas mal de personnages, des liens qu’on voit déjà naître entre eux sans toutefois comprendre comment est-ce qu’ils vont avoir toute une histoire ensemble. En tant que grande fan de Disney, j’étais ravie de retrouver Mulan bien que cela paraisse quelque peu différent de l’histoire que je connais (vraie comme version Disney édulcorée). Etrange parce que je ne savais pas trop où ça allait et intrigant parce que mine de rien, pleins de petites informations sont dissimulées pour amener à la suite.

 

L’histoire commence plus ou moins lentement (attention ce n’est ici pas une critique négative) même si on sent une tension continuelle qui ne cesse de s’accentuer au fil des pages. On retrouve beaucoup de magie, des histoires de légende que je ne connaissais pas alors c’était vraiment intéressant. Toutefois, j’ai trouvé un rythme un peu lent, je n’ai pas vraiment réussi à entrer dans l’histoire bien qu’elle soit comme je l’ai dit, intéressante. Surtout quand je retrouve Mulan, Shen, que j’aime tout plein. Bon côté Disney puisqu’on sait tous ce qui arrive dans la véritable histoire. J’ai beaucoup aimé avoir les différentes parties, enfin actes dans l’histoire parce qu’effectivement il y avait des personnages que je préférais suivre plus que d’autres. Comme Ràn ou Calaf, bon aussi Mulan évidemment et il n’y avait pas d’autre…Donc quasiment tout mais le mystère tout autour de la fille de l’Empereur était celui qui me plaisait le plus surtout avec cette relation naissante, étrange et belle en même temps ! Il y avait pas mal d’intrigues, mais le suspens reste constamment entier. On se demande continuellement ce qui peut bien arriver, comme tout peut et va se résoudre. Quels vont être les possibles dommages collatéraux…Sincèrement tout était bien ficelé, certaines révélations je ne les ai pas du tout vu arriver ? Il y avait une certaine imprévisibilité dans ce qu’il se passait. Et franchement bravo ! Je n’en dirais pas plus car je ne veux pas spoiler, mais j’ai là aussi apprécié !

 

Concernant les personnages au final, je crois que je les ai tous appréciés à même mesure parce qu’il est vrai que parfois je voulais plus en savoir sur Ràn, d’autres sur Calaf et à d’autres moments je voulais suivre Mulan. Ça dépendait de mon envie, de l’intrigue mise en avant. Il n’y avait pas que ces trois personnages, il y en avait même pas mal et chacun insufflait à sa manière quelque chose en plus au roman. Les personnages étaient tous différents, leurs caractères parfois se complétaient d’autres fois s’additionnaient ! Ràn était assez secrète, froide, dure mais tout ceci n’était qu’une façade et j’ai adoré voir ce qu’il se trouvait en dessous, voir qu’elle pouvait aussi être fragile même si elle ne cessait de garder son masque de cruauté. J’aime bien découvrir qu’au fond elle souffre de la situation parce qu’elle lutte très fort. Elle lutte pour protéger les siens, c’est certainement la plus belle chose à faire. Ensuite nous avons Calaf, un prince qui inspire beaucoup de charisme, de sérieux. C’est un personnage droit dans ses bottes que j’ai beaucoup apprécié parce que je le trouvais particulièrement intriguant, mystérieux. Il se fixait pour but d’aider la princesse et ne l’a pas lâché. Il était buté et peu importe les obstacles il faisait en sorte de réussir. Et puis…Mulan. Ah Mulan, quel personnage ! Je ne pouvais que l’aimer, à cause de mon amour pour Disney peut-être ? Eh bien je vais vous dire que non. Même si son histoire à l’intérieur suit à sa manière celle qu’on connaît tous et toutes, j’ai adoré voir avec quelle profondeur le personnage était décrit. C’est bien la femme forte qu’on connaît mais avec cette pointe de douceur quelque part, avec cette envie de vivre son histoire romantique alors qu’elle la sent vouée à l’échec dû à son « mensonge », celui de son identité. J’ai adoré la voir changer, évoluer et s’affirmer. Evidemment il n’y avait pas que ces personnages mais je ne peux pas parler de tous.

 

Le style de l’autrice est vraiment fantastique. Il est teinté de magie, de toutes sortes de légende qu’on connaît ou non tout en mélangeant aussi un peu de poésie. J’ai beaucoup aimé, elle arrive à nous guider, à nous mener loin tout en nous faisant passer par de nombreuses émotions : surprise, peine, émerveillement. Nous avions le droit à de belles descriptions même si parfois j’en aurais aimé moins. Sûrement mon côté passionné par les sentiments et l’émotion. Je ne dis pas qu’il n’y en avait pas parce que justement nous étions bien servis aussi de ce côté-là ! Bravo !

 

Pour la fin…Je l’ai trouvé merveilleuse ! Belle et très bien trouvée ! J’avoue que je n’y avais pas pensé car j’essayais de voir comment tout se goupillait. Sincèrement et encore un fois chapeau ! Ca conclut superbement le roman !

 

Pour conclure : C’est un roman que j’ai eu un peu de mal à lire parce que je n’arrivais pas à rentrer totalement dans l’histoire. Cependant, le récit est loin d’être dénué de points positifs. C’est même le contraire ! Grâce à une plume fluide, intéressante et pleine de magie, on découvre un monde dont on ignorait l’existence. J’ai fait face à des légendes que je ne connaissais pas forcément, à une toute autre mythologie qui m’a d’ailleurs beaucoup plu ! De plus, les personnages sont bien construits, on prend plaisir à les suivre tout au long du roman et ils ont une évolution logique et assez belle je dois dire. L’histoire est elle aussi sympa à lire, notamment par ces légendes dont j’ai parlé, par les quêtes personnelles et liées de chacun des personnages et une fin qui conclut parfaitement le roman !

 

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

3 réflexions sur “|134| Les dragons de l’impératrice d’Alice Sola

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s