|143| Par le fer et le feu de R. Oncedor

Résumé : Un homme. Une démone. Lequel triomphera de l’autre ?

Au cœur d’un Moyen-Âge tourmenté par les succubes et autres esprits malins, Alban a juré de ne jamais devenir une proie. Misogyne et solitaire, c’est un tueur de monstres, un homme défiguré par son passé.

Un homme qu’une démone maladroite va tenter de corrompre… pour le meilleur et pour le pire.

Entre mensonges et faux-semblants, lequel tuera l’autre dans ce jeu meurtrier ?

 

Genre : fantasy médiévale

 

Nombre de pages : 350 (papier)

 

Merci énormément à l’autrice pour l’envoie de son roman d’un sujet que je n’avais jamais lu et dont j’étais totalement ignorante !

 

Le début m’a intriguée. Je ne savais pas dans quoi je mettais les pieds puisque je n’ai jamais lu d’histoires sur les succubes, incubes, j’ignorais même totalement ce que c’était. La plume avait un petit quelque chose d’envoûtant qui m’entrainait sur des chemins inconnus mais ravissants. J’avais une certaine hâte de lire la suite.

 

L’histoire ? Qu’en ai-je pensé au final ? J’ai adoré. C’était magique, c’était beau, c’était super mystérieux. Je dois tout de même avouer que j’avais peur de m’ennuyer un moment parce que j’avais du mal à avoir comment avec un Alban assez buté tout pourrait avancer pour réussir ou échouer. Au fil du temps, je me suis attachée à cette psychologie, à cette manière d’amener tout ce qui devait arriver. J’adorais ce côté mystique, très « magique » et je ne sais toujours pas pourquoi mais il y avait un côté fort, charismatique enfin je n’arrive pas trop à trouver les mots exacts dans le roman mais peut-être que puissant correspondrait. C’était très malin, très bien ficelé. J’ai beaucoup aimé, bon adoré oui, l’originalité qui découlait de l’histoire tout autant que ce côté « religion » avec Asmodée et les autres démons. Ah démoniaque, voilà un mot qui pourrait qualifier mieux que je ne le fais cette histoire. Et encore une fois (quoi je l’ai déjà dit quatre fois ?), j’ai vraiment adoré. Je n’arrive pas à trouver d’autres choses à dire dans cette partie, justement pour cette raison.

 

Passons aux personnages maintenant. Peu nombreux, faciles à retenir et tous plein de charme et de caractère ! De bons gros caractères même ! Iluth est une succube que j’ai beaucoup aimé. Elle était sacrément tenace et persévérante et mise à part moi…je ne connais pas grand monde comme elle ! Ceci est évidemment une petite blague même s’il faut vraiment vouloir être déléguée de classe pour tenter 12 ans et l’être la dernière année d’études mdr ! J’ai adoré son côté piquant et une licorne qui pique…Ca casse un peu le mythe. Je crois que c’est ça aussi que j’ai apprécié. Une licorne, c’est beau, c’est doux, censé être innocent mais Iluth était absolument le contraire de tout ça. Elle donnait un côté sensuel à cette bête mystique et c’était beau à lire, à ressentir. Quant à Alban, je crois que je l’ai trouvé idiot au début, pas méchamment hein, mais il avait une telle haine, il était tellement sur ses gardes vis-à-vis des femelles qu’il a cru sans sourciller l’histoire abracadabrante d’Iluth. Je me suis demandé si ce n’était une sorte de sortilège lié à sa condition de succube. Cependant, c’était amusant à voir parce qu’au final…Bordel quel final ! J’ai adoré ce duo, on ne savait jamais ce qui allait se passer ! C’était un peu des montagnes russes entre eux. Est-ce qu’ils se détestaient, s’aimaient voulaient se détruire, se découvrir ? Les questions se posaient tout le temps mais nous avions les réponses en même temps. Elles étaient continuellement changeantes. C’est ça qui était plaisant à suivre aussi. Puis nous avions Asmodée et les autres, je dis les autres parce que je suis nulle et que je n’ai pas…Ah si…Lilith aussi. Et Samaël si je ne me trompe pas. J’allais dire que j’avais oublier le nom des autres mais non ! Eux aussi étaient sympas à lire parce qu’ils cherchaient à mettre des bâtons dans les roues de notre chère Iluth, se demandaient s’il fallait faire confiance à la succube et au final…Quel revers ! En bref, pour moi il y a eu une très bonne gestion des personnages, de leur caractère et leur psychologie !

 

J’ai…ADORE le style d’écriture de l’autrice. C’était magique, sensuel, poétique, sincèrement j’ai de suite accroché. Je n’ai pas vraiment su lâcher le livre même si je le devais. Je voulais savoir la suite constamment. Elle me retenait à chaque fois que je voulais fermer le livre, me dire stop, je lis la suite demain. Du coup vous l’aurez compris…Lisez sa plume, lisez un de ses livres !

 

Quelle fin ! Je m’y attendais un peu sincèrement avec tous ces revirements de situation continuels mais poua poua poua j’ai adoré ! Mon petit Alban je t’aime beaucoup ! Je n’en dirai pas plus, il n’y a pas besoin de plus ! Cette fin était parfaite !

 

Pour conclure : Ce roman de fantasy médiévale est presque un coup de cœur. Il l’a frôlé ! Les personnages sont hauts en couleur, il y a une tension continuelle dans le roman ce qui nous tient en haleine tout le temps. Je n’ai pas su arrêter de tourner les pages une fois commencé ! Je vous le recommande pour plein de choses : la plume de l’autrice qui est magique, poétique, les personnages que j’ai adorés et qui se tirent continuellement dans les pattes, l’histoire en elle-même, et puis tout cet univers que j’ai découvert grâce à ce roman. N’hésitez plus et foncez vous le procurer ! La version Deluxe est tellement CANON en plus…Je dis ça je dis rien :p

 

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s