|189| Moh d’Ewa Rau

Résumé : J’étouffe dans cette vie recluse et étriquée. Mon ambition me ronge, et signera ma perte si je ne fais rien. Ma seule échappatoire : quitter les miens pour me construire un avenir, sans oublier qui je suis et d’où je viens. C’est pourquoi je pousse sans hésitation cette porte qui s’entrouvre sur l’autre monde. Pour apprendre, mais surtout comprendre. Les comprendre.»

Quand, à 18 ans à peine, Moh quitte sa réserve pour poursuivre des études et vivre chez les Wilson, elle ne sait pas encore qu’elle sera prise dans un engrenage diabolique.

Quelques mois de plénitude avant de tomber dans le cycle infernal de la douleur, de la frustration, du désir, mais surtout de la rage. Sa rage. Celle d’un seul homme : Lenny.

Genre : Romance

Nombre de pages : 427 (papier)

J’avais suuuper hâte de lire ce roman, évidemment il a attendu un certain temps dans ma bibliothèque, c’est-à-dire presque un an ! Mais le voilà enfin sorti, mis dans ma PAL et quasiment aussitôt lu ! Je ne regrette ni l’achat ni ma lecture parce qu’elle fut merveilleuse !

Ce roman m’intriguait pour pas mal de choses. En premier lieu, sa couverture sombre, avec des corbeaux, vraiment très mystérieuse. Ensuite son résumé et le thème abordé avec une jeune femme Native, chose que je n’ai que rarement voire jamais lu ! C’est original, super singulier et dès que j’ai plongé dans le roman, j’ai compris à quel point c’était formidable à découvrir ! J’adore m’informer par la lecture bien qu’évidemment, les informations sont erronées ou tiennent de la fiction, et ici j’ai découvert tout un monde dont j’ignorais le fonctionnement. J’allais dire l’existence mais tout de même, je connais de nom et surtout par l’Histoire. En bref, ce début a marqué pour moi, une furieuse envie de lire le roman d’une traite ainsi qu’une curiosité sans fin !

Dans la première partie de ce livre, je me demandais ce qui viendrait faire tout capoter. Comme Moh, je cherchais à savoir qui était Lenny bien que cela ne tournait pas à l’obsession. On ne le connait pas mais on en entend parler, un peu comme le vent d’ailleurs, qu’on sent plus qu’on entend mais ça revient au même ! On apprenait à la connaître tout autant que les autres personnages, leur vie, leur passé etc. C’était intéressant mais je m’avouais pressée d’avoir la suite, la palpitant, le sombre car rien en me laissait présager une petite histoire romantique bien sympa. C’est effectivement une romance mais loin d’être rose. Et je préfère clairement le noir…Bon sang, j’ai totalement vibré au rythme de cette romance si particulière, si originale. J’ai vraiment adoré la construction du récit. La première partie du roman se centre plus ou moins sur l’adaptation de Moh, sur sa découverte des « blancs », son travail pour les études qu’elle pourrait obtenir. J’ai trouvé ça très intéressant ! Quant à la deuxième partie, elle fut plus sombre mais tout aussi plaisante à lire. Peut-être un poil rapidement au niveau du dénouement, de la manière dont les sentiments évoluent et dont on arrive au chapitre final mais c’était plein d’émotions, de mystère, d’ombres et d’intrigues. C’était vraiment bien ficelé, mais aussi très troublant par moment…Franchement, je suis passée par une multitude d’émotions compliquées et différentes.

Pour une fois, je ne vais pas parler des personnages principaux en premier mais d’un que j’ai beaucoup apprécié : John, le grand-frère. Au début, je l’ai trouvé bien étrange mais après malgré ce qu’il a pu faire, je l’ai énormément apprécié. Je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler cependant. Ensuite il y a Camille, le tout petit frère et même si on en parle pas beaucoup, il était très mignon, il apportait des scènes particulièrement touchantes dans le roman. Ted, le père est un personnage que j’ai su aimer ainsi qu’Eva — hilarante et une petite folle bouffée d’air frais — et Microbe. J’adore ce surnom d’ailleurs XD Je ne parle pas de Justin, ni les jumeaux même s’ils m’ont fait rire à leur manière XD Je crois qu’on peut donc parler des personnages principaux…Et commençons par Moh, une jeune femme bien particulière, très singulière et appréciable grâce à ses origines. Elle ne s’est jamais laissé faire, continuant d’avoir ses croyances. C’est une jeune femme extrêmement forte sur tout ouverte. Courageuse aussi et il en faut du courage au pays des « hommes blancs ». Et en dernier on a Lenny. Ah Lenny…Je l’ai adoré même si je l’aurais bien frappé plusieurs fois. Je n’en dirais pas plus non plus mais j’ai vraiment…ADORE !

Je n’avais jamais lu l’autrice mais j’ai adoré sa plume. Elle est à la fois poétique, mystérieuse et magique par moment. Son style est absolument magnifique, vraiment très très beau, j’ai eu énormément de plaisir à la lire, et je suis certaine que je me jetterai un jour sur un autre de ces ouvrages simplement grâce à sa plume. Le vocabulaire est varié, riche et très bien adapté au roman.

La fin…Est-ce que j’ai réellement besoin d’en parler ? Qu’est-ce que j’ai pu pleurer…Pas forcément à cause de ce qu’il se passe mais de la manière tragique et émouvante dont elle est présentée. Elle fut absolument magnifique…Et si touchante que j’avais le cœur qui battait à tout rompre. Je n’avais pas envie de lâcher le roman parce que je savais parce qu’il n’y avait pas de suite, parce que je laissais tous les personnages, tout ce que je ressentais, tout mon vécu avec eux. Bravo !

Pour conclure : C’est un roman que j’ai adoré ! Je ne le place pas comme un coup de cœur mais ça aurait pu ! J’ai mis longtemps à le chroniquer parce que je voulais trouver les mots justes, et faire le point sur ce que j’en ai réellement pensé. La plume de l’autrice est vraiment sublime, mystérieuse, sombre et elle est très agréable à lire. Elle avait même quelque chose de magique, de poétique et je pourrais recommander le roman, seulement grâce au style de l’autrice. Quant à l’histoire en elle-même, c’est tout aussi fabuleux que son écriture. Le sujet choisi en base est très intéressant, je ne l’ai quasiment jamais lu dans un roman et je pense (de ce que j’en connais) que c’est assez bien traité. J’ai aussi adoré le fait que les héros gardaient leurs caractères, et ne changent pas soudainement alors que leurs sentiments évoluent. Même si la fin m’a paru un tout petit peu rapide, je l’ai trouvé tragiquement émouvante, j’ai eu plus que les larmes aux yeux. Elles coulaient doucement sur mes joues. Enfin bref, je vous recommande carrément cette merveilleuse lecture !

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s